Naissance du Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) : “l’opposition plurielle risque de devenir l’opposition plus rien” (Amadou Damaro Camara)

Print Friendly, PDF & Email

Le président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel, l’honorable Amadou Damaro Camara a comme ironisé vendredi la création hier jeudi à Conakry d’un Front pour l’Alternance Démocratique (FAD) pour les élections locales par l’UFC, les NFD et le RDIG.

Pour le député de la Mouvance présidentielle, « c‘est leur droit. L’opposition plurielle risque de devenir l’opposition plus rien (rires). Il y’a combien de Fronts déjà à Conakry ? Et dans cette opposition ? Eux -mêmes, ils n’en connaissent pas le nombre.  Mais les partis sont libres de s’allier pour des élections comme ils le veulent”.

Parlant, de l’absence de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo dans ce nouveau Front, en abrégé FAD, le président de la majorité présidentielle, Amadou dit « croire que l’UFDG se sent suffisamment fort ou forte pour ne pas avoir besoin d’alliés pour aller aux élections. C’est pourquoi les autres aussi s’organisent entre eux, c’est ce que cela veut dire. C’est parce que l’UFDG a déclaré à mon sens qu’aux élections prochaines, elle ira seule. Et, il n’y aura plus d’alliance. Donc, les autres sont obligés de s’organiser“.

Par Elisa Camara     

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.