Négociations Gouvernement et Syndicat de l’Education : ‘’revendez les véhicules de 500 millions des ministres pour payer nos 40% !’’

Print Friendly, PDF & Email

Lors du 1er round des négociations qui a ouvert ses travaux hier mercredi dans la salle des Actes du Palais du Peuple entre l’Etat guinéen et les syndicalistes, le premier secrétaire chargé à l’organisation du SLECG, Sâa LENO était apparemment très remonté.

Il dit ne pas comprendre que des ministres et directeurs roulent dans les véhicules de 500 millions alors que les enseignants meurent à petit feu.

Moi, j’avais grade 4 et échelon 9 mais avec l’ancienne et la nouvelle grille, je me suis retrouvé avec grade 2, échelon 5

« Les 40% lors de la transposition de la grille de l’ancienne à la nouvelle, les enseignants de Guinée ont suivi deux vols. Un premier vol, c’est l’abaissement des grades et des échelons. Moi, j’avais grade 4 et échelon 9 mais avec l’ancienne et la nouvelle grille, je me suis retrouvé avec grade 2, échelon 5. C’est une augmentation ou une diminution ? Le deuxième aspect, la valeur du point d’indice qui était à 1000 fg, c’est rétrogradé avec la nouvelle grille à 751. Alors, si les enseignants demandent aujourd’hui les 40%, ces 40% ne sont que l’évaluation de la valeur du point d’indice restant pour augmenter les 751 à 1000 fg afin de nous ramener ce que le militaire nous a donné, le général Lansana Conté. Et aujourd’hui, nous sommes tous soucieux de l’avenir de cette nation, nous voyons la crise qui s’installe et il ne plaît à personne de voir notre chère nation dans cet état », a-t-il déclaré, devant l’archevêque de Conakry, Mgr Vincent Koulibaly.

500 millions par véhicule et combien de ministres ont ça aujourd’hui ? Ils n’ont qu’à les revendre, accumuler ces montants-là

Poursuivant, le syndicaliste se dit très choqué de voir les enseignants dans cette précarité, « (…) Vous voulez que les enseignants meurent dans cette précarité quand nous demandons qu’on nous remette notre dû qu’on nous a volé ? Je demande tout simplement à la partie gouvernementale de penser aujourd’hui à l’avenir de cette nation. Si aujourd’hui, ils n’ont pas leurs enfants dans ce pays, nous, nous avons nos enfants ici. S’ils ne pensent pas à l’avenir d’une nation qui doit à partir de la formation des enfants, nous nous y pensons. La partie gouvernementale n’a qu’à revoir la notion, revoir les textes, revoir les souffrances de cette nation et de ne pas regarder les véhicules dans lesquels ils tournent. 500 millions par véhicule et combien de ministres ont ça aujourd’hui ? Ils n’ont qu’à les revendre, accumuler ces montants-là. Et s’ils n’ont pas d’argent, qu’ils le mettent ici pour que nos 40% soient payés. Nous aussi, nos grands-parents se sont sacrifiés pour cette nation. Ils ont souffert comme vos grands-parents. Ne regardez pas aujourd’hui, l’état dans lequel vous traversez, l’état dans lequel, vous êtes », regrette le chargé à l’organisation du SLECG.

Par ailleurs, le syndicaliste Léno a défié les ministres ou les hauts responsables qui ont leurs enfants en Guinée. « Quel est aujourd’hui cet ancien président guinéen qui a son enfant qui enseigne ? Quel est cet ancien ministre qui a son enfant qui enseigne ? Quel est cet ancien haut directeur ou haut responsable qui a son enfant qui enseigne ?  Alors d’une rotation à une rotation, on ne peut pas continuer à cette allure. L’enseignant guinéen aujourd’hui dit merde à cette rotation de ‘’père en fils ‘’ en gestion de la nation guinéenne. Ne mettez pas les bâtons dans nos yeux. Aujourd’hui, on ne cherche pas à enrichir les paroles mais essayez de faire les actes. Ces actes-là, c’est d’accepter de nous remettre ce que le général Lansana Conté nous a donné », a-t-il conclu.

Aussi faut-il rappeler que l’équipe gouvernementale est dirigée par le ministre d’Etat Tibou Kamara et celle syndicale  est pilotée par le camarade Oumar Tounkara, 2è secrétaire général adjoint du SLECG version Aboubacar Soumah.

Yaya Dramé  

628380576

 

 

 

  1. Manzo 2 ans il y a
    Repondre

    Pathétique ce genre de raisonnement et le tout trempé dans une condescendance et un grégarisme propres à ceux qui cherchent vaille que vaille à masquer leurs tares intellectuelles!
    On a l’impression d’être en face d’une bande de frustrés ,très aigris de la classe dirigeante.Or, en réalité être professeur est une vocation et sacerdos. Donc, on y vient pas pour se remplir les poches.Sinon, on change de métier pour caresser une profession libérale.
    Par ailleurs, pourquoi n’ont-ils pas posé ce genre d’insanités au temps Conté et pourtant le vol de déroulait à ciel ouvert au vu et au su de tous non?
    Le masque commence à tomber et bientôt le dessein caché de ce mouvement archaïque téléguidé par des mains obscures, sera dévoilé.

    • Doumbouya 2 ans il y a
      Repondre

      quoi que vous direz ces enseignants ont parfaitement raison. Vous n’êtes pas les seuls avoir besoin du bien être . Eux aussi ,ils ont étudié comme vous .La guinée nous appartient tous.Soit ça marche ou ça casse,vous avez le choix .Dans tous les cas de figure l’ensemble des parents d’élèves de la guinée les soutien

      • Manzo 2 ans il y a
        Repondre

        Que de misérable vacuité de la part de quelqu’un qui a du mal à cerner son environnement immédiat!
        Vive les simples d’esprit!

    • Mohamed Sam BANGOURA 2 ans il y a
      Repondre

      Monsieur,
      Qu’elle est la vraie valeur d’un État ?

  2. Guinée 2 ans il y a
    Repondre

    Ça fait pitié comme argument

  3. pecos 2 ans il y a
    Repondre

    Tout ça, c’est Hadja Fatoumata Alpha Condé qui donne l’occasion à ces faux syndicalistes de prendre les élèves en otage.Merde, dans quel pays d’Afrique de l’ouest où on paye les professeurs du collège et du lycée à 800 euros (près de 560.000 FCFA

    • Manzo 2 ans il y a
      Repondre

      Il ne veut plus gouverner le pays ,mais il préfère le laisser aller à la dérive qu’au lieu de démissionner!
      D’où mon interrogation sur sa santé mentale. Par ce qu’aucun dirigeant normal ne peut rester indifférent à de tel désordre.
      Il y a bien quelque chose qui ne roule pas bien chez Alpha Condé depuis depuis un certain moment.

    • Sylla 2 ans il y a
      Repondre

      On ne resoud pas un probleme par ses consequences. Mais par la cause.
      Si les enseignants demandent une augmentation de salaire,c’est parce que l’inflation a “mange'” leur salaire.
      L’inflation,c’est quand les reserves en devises du pays sont detournes par les commis vereux de l’Etat. Quand la reserve des devises est dilapide’, la monnaie perd de la valeur par rapport aux autres devises qui elles sont bien gerees.
      En consequence,le prix d’importation des biens de consummation augmente,et les commercants et autres importanteurs,pour ne pas perdre leurs investissements,augmentent le prix des denhrees. Et qui paie ce prix exhorbitant? Oui,tu as bien devine’: l’enseignant et son salaire de misere.
      La question est de savoir pourquoi condamner la volonte’ de l’enseignant de supporter le cout de la vie en demandant une augmentation de son salaire(devore’ par l’inflation galopante)et fermer les yeux sur les malversations meutrieres des fonctionaires et cadres carnivores de l’Etat?
      Ou est ce qu’un ministre Guineen peut trouver les moyens pour s’offrir une voiture a 500 millions sans devaliser les caisses de l’Etat?
      Pourquoi Pecos t’en prends tu a l’enseignant qui ne demande qu’a vivre decemment? En fait,toi c’est quoi ton probleme au fait? Pourquoi tant d’incoherences?

  4. pecos 2 ans il y a
    Repondre

    800 euros= 524.000 FCFA

  5. kamano 2 ans il y a
    Repondre

    MDR! Manzo et pécoce, vous feriez mieux de vous acheter du cerveau pour remplir vos cranes vides, que de proférer des insanités contre les enseignants. Le seul ennemi de ce pays, c’est votre satané gouvernement. Alors si vous n’avez rien à offrir de bon aux enseignants, fermez vos gueules et observez. vous nous rendrez un énorme service.

    • Manzo 2 ans il y a
      Repondre

      Le grégaire et le crétin dans un seul corps,ça fait pitoyablement ridicule à voir!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.