Niagassola (Siguiri) : le ministre Bouréma Condé inaugure le tout nouveau poste frontalier

Print Friendly, PDF & Email

Ce mardi 08 Juin 2021, dans la foulée de la célébration de la 11ème Journée Africaine des frontières (7 Juin), le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général de division Bouréma Condé, a procédé à l’inauguration du tout nouveau poste frontalier dans la commune rurale de Niagassola (préfecture de Siguiri). Un poste financé  par l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) et mis en œuvre par l’OIM-Guinée, dans le cadre du projet de renforcement des capacités de gestion des frontières et des migrations en Guinée.  

Après une escale dans le district de Sininko, où les populations se sont massivement mobilisées pour donner la preuve de leur profond attachement aux idéaux du professeur Alpha Condé, la délégation conduite par le ministre Bouréma Condé a fait l’objet d’un accueil des plus chaleureux dans le village historique de Niagassola qui abrite le célèbre ‘’Sossobala’’.

La prestation des donzos, au son mélodieux du balafon de la grande famille des Kouyaté, a précédé le discours du sous-préfet de Niagassola qui a souhaité la bienvenue et un agréable séjour aux membres de l’importante  délégation composée du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, du Commandant de la 3ème Région militaire de Kankan (Général de brigade Aboubacar Diakité), du Directeur national de l’Administration du Territoire (M. Fadama Itala Kourouma), du Directeur national de la Réglementation administrative et des Frontières (M. Cécé Loua), du Directeur national adjoint de la Réglementation administrative et des frontières (M. Moriba Magassouba), du Gouverneur de la région administrative de Kankan (M. Sadou Keïta), du préfet de Siguiri (Colonel Moussa Condé), des cadres de la DNRAF, des membres de la Commission nationale des Frontières, des préfets et cadres maliens. C’était en présence  de Mme Ana Fonseca (cheffe de mission de l’OIM), des représentants de KOICA, du conseiller technique de GIZ en matière de frontières en Guinée (M. David Léno) et de son homologue du Mali (Mamoudou Tampily), des présidents des Groupements locaux de coopération transfrontalière (Siguiri-Kangaba et Yanfolila-Mandiana).

Dans son intervention, Ana Fonseca de l’OIM a réitéré l’engagement de son institution à accompagner la Guinée dans la gestion des migrations. Elle a tenu par ailleurs à rappeler que le poste frontalier dont l’inauguration a drainé tout ce beau monde a été financé par l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) et mis en œuvre par l’OIM-Guinée.

Comme à Kolenda et Doko, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général de division Bouréma Condéa réaffirmé l’engagement et la disponibilité du Gouvernement guinéen à travailler de concert avec les autorités des pays voisins pour faire des frontières non pas des  barrières étanches mais des passerelles de plaisance. Il a vivement remercié les braves populations de Niagassola pour l’accueil et les a exhortées à continuer à entretenir de bonnes relations avec les agents de sécurité déployés sur le terrain et à faire un bon usage de l’infrastructure mise à leur disposition. Il coupera par la suite le cordon inaugural du poste frontalier, avant de visiter, tour à tour le Sossobala et le cimetière chrétien de la garnison du fort Gallieni.

Service Communication du MATD

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.