Connect with us

Politique

L’arrivée de Nicolas Sarkozy à Conakry décalée (actualisé)

Sauf dernière décision, l’ancien président français Nicolas Sarkozy est attendu finalement à Conakry en jeudi et vendredi sur invitation du président guinéen Alpha Condé. Selon nos informations, c’est le pouvoir de Conakry qui l’invite. Pourquoi ? Mystère !

Alpha Condé et Nicolas Sarkozy n’ont jamais été de bons amis. Selon le journal Le Monde, Sakorzy, alors président de la République française avait affiché sa stupéfaction lors d’un conseil des ministres quand Bernard Kouchner a déclaré que Alpha Condé triomphera face à Cellou Dalein Diallo qui avait recueilli plus de 40 % au premier tour.

Au départ de Sarkory de l’Elysée après une présidentielle qu’il a perdue face au socialiste François Hollande, Alpha Condé avait dit qu’il dort désormais bien.

Empêtré dans des scandales en France, Nicolas Sarkozy, lobbyiste, n’a jusque-là jamais foulé le sol guinéen.

Noumoukè S.

Continuer la lecture
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    17 février 2019 at 15 h 21 min

    Bon, Médiaguinée, il faut me donner la parole moi aussi, comme l’on dit au village. Pourquoi ?

    Parce que je suis assis ici sous la véranda, mais je regarde passer les politiciens Guinéens comme tout le monde. J’ai un petit conseil fraternel à vous donner :

    (1)Quand vous voyez les grands politiciens se battre ou se lancer les plus tristes paraboles dans leurs bagarres, méfiez-vous de la suite, car elle ne suit jamais la logique cartésienne.

    (2)Regardez ce qui se passe aujourd’hui entre Me Abdoulaye Wade et le Professeur Alpha Condé. Qui l’eût cru ? Qui a oublié tous les traitements qui ont été jetés dans la Presse contre le Prof Alpha Condé, après la chute de la maison Wade en 2012, et le rapprochement inattendu entre Macky Sall et Alpha Condé ?

    Alpha Condé qui avait reçu l’appui politique de Me Abdoulaye Wade durant les difficiles années de son combat politique dans les années 90, et particulièrement après la présidentielle de Décembre 1998, avait finalement été traité de tous les noms d’oiseau par certains hauts placés du Parti Démocratique Sénégalais.

    (3)L’insondable Alpha Condé avait pourtant devant lui, la raison d’état qui l’obligeait de composer nécessairement avec Macky Sall, le tombeur de la Maison Wade. Il n’avait pas d’autres choix politiques raisonnables en dépit des vicissitudes arrivées dans les relations Sénégalo-Guinéennes suite à l’épidémie Ebola en 2014-2015.

    (4)Macky Sall a-t-il hésité de se débarrasser ultérieurement des caciques de son propre Gouvernement et qui l’avaient induit en erreur dans la gestion de l’épidémie Ebola avec la fermeture maladroite des frontières avec la Guinée en pleine crise Ebola ?

    Non, il n’a pas du tout hésité de réagir vigoureusement contre ceux qui l’ont fait prendre la mauvaise décision politique contre la Guinée. La preuve, tout le monde a vu la recomposition de son Gouvernement, particulièrement au niveau du Ministère de la Santé Publique du Sénégal.

    (5)En 2019, en suivant le processus des élections du 24 Février en cours au Sénégal, tout le monde voit aujourd’hui à quel point Me Abdoulaye Wade, est pris à son propre piège devant Macky Sall.

    Il ne pourra absolument rien faire pour renverser le rapport des forces politiques actuelles au Sénégal, malgré son discours politique dangereux pour la paix civile dans son pays.

    Il a refusé d’entendre même les conseils des plus grands dignitaires de sa confession religieuse Mouride de Touba Mbacké, pour faire la paix avec Macky Sall, tout simplement à cause de l’agenda politique de son fils Karim Wade !

    Personne en dehors du Professeur Alpha Condé, n’est écouté aujourd’hui par Me Abdoulaye Wade en vue de la sortie de crise au Sénégal entre l’Opposition radicale et le Pouvoir.

    Même pas le Guide religieux de la puissante confession Mouride dont il est pourtant un des plus fervents Talibés, selon ses propres termes. Encore moins le Bureau politique National de son propre Parti, le PDS !

    Voilà la logique insaisissable qui fonctionne en politique. Et vous avez également suivi le retournement de veste du tout puissant Président Paul Kagame avec le nouveau Président du Congo Kinshasa, qu’il ne voulait pas du tout voir vainqueur après les dernières élections présidentielles dans ce pays, limitrophe du sien.

    (6)Quant à l’arrivée de l’ancien Président Nicholas Sarkozy en ce moment à Conakry, l’un des plus actifs et plus redoutables stratèges politiques qui connaissent parfaitement l’Afrique et le précarré Français, vous pouvez envoyer dès maintenant un Communiqué de fin de mission à l’attention de tous les candidats à la présidentielle de 2020 en Guinée, en leur garantissant que la cause électorale est déjà entendue : le candidat du RPG passera haut les mains en se succédant à lui-même.

    La nouvelle Constitution, le nouveau Code électoral et l’élection du Président Alpha Condé en 2020, tout est plié, pour parler dans le politiquement correct. Tout cela est derrière nous. C’en est fini, parce que les carottes sont déjà cuites.

    Quiconque mettra ses sous dans la présidentielle de 2020 en Guinée, les perdra indiscutablement. Wait and see.

    À bon entendeur salut, et merci de m’avoir donné la parole. Loooooooooooooool !

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter