No comment/ Aboubacar Soumah : ‘’le SLECG demande au service national des examens de sortir les vrais résultats’’

Print Friendly, PDF & Email

Face à la presse, ce mardi au siège du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah a déclaré que l’échec au bac de cette année a été soigneusement préparé et demandé au Service national des examens de publier “les vrais résultats”. Extrait…

« Le rapport de la commission nationale de réflexion sur l’éducation en Guinée nous dévoile clairement la réduction progressive de l’orientation des élèves bacheliers vers les universités privées pendant les trois 3 prochaines années. Illustration :  2017 27%, 2018 26,4%, donc 2019 ce sera en dessous de ce pourcentage-là, c’est déjà programmé. Puisqu’ils ne veulent pas de surplus des admis aux institutions d’enseignement privée. La commission du jury de correction session 2018 relate une bonne prestation de candidats. Le SLECG, après enquête analyse et interprétation des résultats, trouve que ces résultats ne reflètent pas la prestation des candidats et demande en conséquence au service national des examens de sortir les vrais résultats et demande aux élèves et parents d’élèves de se prêter à la vérification qui est la meilleure voie pour faire jaillir la vérité sur les résultats ».

Maciré CAMARA

 

 

 

 

3 Commentaires
  1. Observation 2 ans il y a
    Repondre

    J’ai l’impression que ces gens de tout bord jouent avec le devenir du pays. Tous des plaisantins de merde.Aucun sérieux chacun utilise la population quand sa l’arrange. Dommage.Aucun sérieux.

  2. dembaya bayanok56 2 ans il y a
    Repondre

    Pourquoi tenir des propos incendiaire ,toi qui est à la base de l’échec des bacheliers tu tiens des propos haineux sans être inquiété mais c’est pas toi c’est alpha qui dirige le pays avec des calculs politiques

  3. MANZO 2 ans il y a
    Repondre

    Ce clown est une création directe du manque d’autorité et de fermeté d’Alpha Condé!
    Sinon,ce tricheur n’aurait jamais existé dans aucun pays sérieusement dirigé.
    Il se dit enseignant, mais il n’entre dans aucune classe pour dispenser des cours,malgré qu’il continue à être gracieusement rémunéré pour un travail non accompli.
    Une république bananière, voilà ce qu’est devenue la Guinée d’Alpha Condé.
    C’est de la merde à la puissance gogolplex, cette gouvernance ni queue ni tête qui favorise toutes les impunités et les toutes les injustices!
    Merde à la fin!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.