No comment// Paul Moussa temporise : ‘’pas un problème qui oppose le MPD au RPG Arc-en-ciel’’

Print Friendly, PDF & Email

Suite à la sortie du ministre Bantama Sow qui a menacé que le parti au pouvoir restera maître du jeu aux élections locales face à ses alliés, le directeur général de l’Office guinéen de Publicité (OGP) Paul Moussa Diawara, par ailleurs président du parti MPD a comme temporisé les choses. C’était ce lundi dans l’émission « Les Grandes gueules » de la radio Espace fm. Extraits…

« (…) Mon problème, c’est comment, avec le bureau politique du RPG, travailler ensemble pour remporter la majorité des communes rurales et urbaines de ce pays. Le bureau politique du RPG Arc-en-ciel, après sa réunion a rendu publique une information indiquant que tout allié qui se sent fort dans une circonscription électorale peut aller avec sa liste et se retrouver au second tour du scrutin. Nous pensons que cette possibilité ouverte montre le caractère démocratique qui prévaut au sein de la mouvance présidentielle. Matoto, c’est la plus grande circonscription de notre pays. Il y aura aussi des candidatures qui vont venir de l’opposition ».

Quota de 20% accordé aux partis alliés du Rpg Arc-en-ciel

« Aucun parti n’est fort dans tout le pays. On ne peut pas remporter partout. Le quota de 20% ne peut pas s’appliquer au MPD à Matoto. On est en train de voir ce qu’il faut accorder au MPD à Matoto pour qu’on apporte la masse électorale que nous avons pour la victoire du RPG Arc-en-ciel. (…) Il y a d’autres alliés comme le GPT, l’UPR, qui vont le faire. Donc, ce n’est pas un problème qui oppose le MPD au RPG Arc-en-ciel ».

Noumoukè S.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.