Noël à Kankan : ‘’aimer son pays, c’est aimer toutes les ethnies’’ (Mgr Emmanuel Félémou)

Print Friendly, PDF & Email

Comme leurs coreligionnaires de la Guinée et du monde entier, les fidèles chrétiens de la ville de Kankan ont célébré ce vendredi, 25 décembre 2020, la fête de Noël. Une fête qui commémore la naissance de Jésus Christ.

A la cathédrale notre dame de victoire et de la paix du quartier Korialen, les fidèles chrétiens étaient au rendez-vous ce matin pour célébrer de la plus belle des manières cette fête. Prenant la parole devant des milliers de fidèles, Monseigneur le Pasteur Emmanuel Félémou a accentué son discours de prêche sur la préservation de paix et de la quiétude sociale dans le pays:

« La lumière que vous voyez ici aujourd’hui, ce n’est pas de jeux de lumière, c’est la lumière de Dieu, c’est la lumière que Jésus apporte, la première lumière que Jésus apporte, c’est la lumière de la paix. La paix est un mot fondamental pour vivre ensemble pour le développement d’une nation, la paix est un mot qui conduit un pays de l’avant. Mais quand la paix n’est pas là, tout le monde s’enfuit. Mes chers frères et sœurs, cultivons la paix dans ce pays, il faut que les peulhs soient d’accord avec les malinkés et les soussous soient d’accord avec les forestiers. C’est ça une nation, ainsi chacun de nous a le devoir, la mission d’entretenir la paix en Guinée, nous voulons l’unité nationale », dit le numéro 1 de la cathédrale notre dame de victoire et de la paix de Korialen.

La paix en Guinée sans le dialogue entre les personnalités politiques, est une paix à court terme, c’est pourquoi mon seigneur Emmanuel Félémou, appelle les uns et les autres (politiciens) à s’assoir autour de la table pour une paix durable:

« Aimer son pays, c’est aimer toutes les ethnies, c’est ça l’amour d’un homme politique.  La prison n’est pas la solution, il faut que le gouvernement mette en place une équipe de sensibilisation afin de sensibiliser les Guinéens et l’opposition aussi doit mettre en tête que le pouvoir n’est pas leur ennemi. Il faut éviter que l’opposition soit en combat avec le gouvernement. La seule chose qui nous lie tous c’est la Guinée et préservons la », a-t-il dit.

La salle de prière de cette église était pleine à craquer ce vendredi, pour mettre fin à une vingtaine de minutes de prêche, le Pasteur a souhaité bonne fête de Noël à tous les fidèles chrétiens, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs en ces termes : « Joyeux Noël à tous les fidèles chrétiens de la Guinée et du monde entier. »

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.