Nomination d’un procureur spécial près le tribunal pour enfants par intérim : « un arrêté illégal », dit Me Pépé

Me Pépé Antoine Lama est avocat au Barreau de Guinée. Il s’est invité dans le bras de fer qui oppose le ministre de la Justice Alphonse Charles Wright et l’association des Magistrats de Guinée(AMG) dont le président Mohamed Diawara a été remplacé au parquet du tribunal pour enfants. Lisez👇👇

Article 82 du statut des Magistrats : « En l’espèce, avec deux (2) Substituts, la suspension du Monsieur Mohamed Diawara est loin de susciter une insuffisance de Magistrats au parquet spécial près le Tribunal pour enfants de Conakry ».

Mieux, l’arrêté de nomination du Procureur intérimaire ne vise pas la saisine du Ministre de la Justice par le Procureur Général près la cour d’appel de Conakry ou son Premier président aux fins de suppléer à une insuffisance de Magistrats au sein de ce Tribunal.

Tout porte à croire que cet arrêté n’est ni régulier en la forme, ni régulier au fond.

C’est un arrêté illégal.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.