Non-diffusion du Mondial sur Canal+: la grosse colère des abonnés en Guinée

⚽️A compter du 15 novembre dernier, CANAL+ a rendu officiel la non-diffusion des matchs de la coupe du monde FIFA Qatar 2022 via ses chaînes sports.

Selon le fournisseur, au compte de cette année, elle a perdu les droits de retransmission des matchs auprès des organisateurs.

Cependant, les télévisions locales en Afrique francophone sont celles autorisées à diffuser les images sur le petit écran. une réalité qui inquiète bon nombre d’amoureux du cuir rond dans la capitale Conakry.

Pour certains, ce changement qui priorise la RTG sème le doute par rapport à la qualité des images que cette station va proposer.

« Nous avons appris avec regret la non diffusion des images de la coupe du monde par Canal+. Tout le monde connaît l’importance de Canal vis-à-vis du ballon, donc c’est très difficile. Nous allons regarder sans beaucoup d’enthousiasme parce que tout le monde sait qu’avec eux il y a  les renseignements des joueurs des spots , les publicités qui accrochent . On se demande même comment on va regarder les  matchs? Est-ce que la RTG va diffuser convenablement les matchs », s’interroge Ibrahima Sory Fernandez.

 » Canal+, ce sont les grands spécialistes, c’est les grands plateaux et les images marquantes. Oui la RTG c’est la télévision mère, mais  le niveau n’est pas comme celui de l’autre chaîne , les spécialistes ne sont pas les mêmes. Donc cela va pousser les gens à ne pas regarder le match. Moi, je vais regarder mais malgré, si c’était Canal+ cela allait m’inciter de plus. En Guinée il y a le quotidien qui intéresse les gens, donc pour celui qui ne regarde pas le direct est-ce qu’il pourra avoir la rediffusion avec celui qui a du mal à émettre les directs, c’est difficile parce qu’il y a même les matchs qui se jouent dans la matinée. C’est l’une des forces de Canal, quand tu rates  le match avec le résumé, tu es satisfait», se désole Mamadou Boye Diallo.

Dans le même sillage, cet autre décline les problèmes de délestage lors des matchs et craint s’il sera possible de pouvoir suivre tous les matchs.

«  La RTG peut au moins essayer les grandes rencontres si elle veut mais moi, mon plus grand souci c’est avec l’électricité. Parce que même pendant le journal parfois tu peux voir que ça ne va pas l’écran tremble ou ça se coupe même carrément. On voit les compétitions nationales ici, impossible de nous donner les bonnes images donc ce n’est pas le mondial qui va faire exception. Si réellement ils veulent prouver leur valeur, qu’ils essaient de mettre le paquet pour les matchs sinon vraiment ce n’est pas facile » raisonne Mohamed Soumah.

A son tour, Mâdi Savané lui, il pense que tout est une question de volonté. Il estime que la télévision Nationale doit avoir tout planifié pour avoir accepté de se mesurer à une telle compétition.

« Vous savez, si vous voyez que la RTG a accepté de couvrir tout le pays et de nous prendre en charge pour cette compétition, il ne faut pas la minimiser. Il me faut pas l’arracher le bénéfice du doute, sinon avec les analystes et les images qu’on a l’habitude de voir, ce n’est vraiment pas la joie », a fait savoir cet autre avec beaucoup d’espoirs.

Pour finir, Aboubacar Koïta, lui, n’attend que le lancement officiel  pour l’ouverture du Mondial , c’est celui qui déterminera s’il doit continuer à suivre ou enregistrer une année blanche au compte de Qatar 2022.

«  Moi c’est simple, ce qui va monter réellement si ça vaut la peine ou pas de regarder le mondial. En quelque sorte c’est un ballon d’essai. Si le premier est bon, Dieu merci. Si ce n’est pas bon, c’est les scores et les résumés sur les réseaux sociaux je vais suivre parce c’est difficile de compter sur la RTG seule », s’engage ce dernier.

Pour ce qui est des raisons qui ont conduit à l’inéligibiité  de CANAL+ à servir les foyers subsahariens à l’occasion de cette coupe du monde, les sources rencontrées ont gardé le silence sur l’affaire.

our l’heure, tous les regards restent tournés vers la télévision mère dans l’espoir de faire vivre les plus beaux moments de ce mondial pour les amoureux du football,  du 20 novembre au 18 décembre 2022.

Mayi Cissé 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.