Non participation des Guinéens au Hadj 2021 : ‘’le prophète Muhammad avait prédit cette période depuis plus de 1400 ans’’ (imam Badrou)

Les fidèles musulmans de Guinée, à l’instar de leurs coreligionnaires de plusieurs pays du monde, ne vont pas accomplir cette année encore le  cinquième pilier de l’islam. Une situation qui s’expliquerait par la crise sanitaire liée au coronavirus qui sévit toujours. Dans une déclaration rendue publique, il y a quelques jours,  le Royaume saoudien a décidé de ne pas accorder de visa pour le pèlerinage. Interrogé sur cette situation, l’Inspecteur régional des Affaires religieuses de Labé, Elhadj Mamadou Badrou Bah, a précisé :

« C’est confirmé que tous les autres pays étrangers ne vont pas partir à La Mecque pour le pèlerinage de cette année. Seuls les résidents en Arabie Saoudite ont l’autorisation de faire le pèlerinage. Au début, on été confus, parce qu’on avait dit que c’est 50.000 personnes qui vont être autorisées à effectuer le pèlerinage de cette année : 15.000 pour l’Arabie Saoudite et les autres 45.000 répartis dans le monde. L’espoir n’était pas grand du fait que le pourcentage allait être très faible pour certains pays. Il y a des pays qui ont plus de 100 millions d’habitants. Et chez nous en Guinée, nous avons 12 millions. Cela veut dire que l’espoir est très faible. Mais désormais, c’est confirmé, il n’y aura aucun citoyen qui va quitter un autre pays pour l’Arabie Saoudite pour effectuer le pèlerinage, à cause du coronavirus. »

Poursuivant, le premier imam de la grande mosquée de Labé fera savoir que le Prophète Mohamed (PSL) avait prédit cette période.

« Ce que nous disons aux fidèles musulmans, c’est de faire beaucoup attention lors de nos différentes séances de lecture.  Le Prophète Mohammed (PSL) avait déjà prédit cette époque depuis plus de 1400 ans. Depuis que les gens ont appris que c’est les 45000 qui allaient être partagés dans le monde entier, ils venaient souvent demander auprès de nous concernant le nombre octroyé à chaque préfecture. Cela prouve à suffisance que les gens avaient la soif d’aller effectuer ce pèlerinage. Mais ce que nous disons aux gens, c’est de patienter », conseille le petit-fils de Thierno Aliou Bhoubha Diyan.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.