Nouvel An : Alpha Condé réconforte Salif Keita après l’incident de l’aéroport de Conakry

Print Friendly, PDF & Email

La parenthèse de l’aéroport de Conakry refermée ! Le président Alpha Condé, visiblement décontracté, était hier au concert, à l’occasion du réveillon 2019, du célèbre artiste malien Salif Keita pour le réconforter après l’incident de l’aéroport de Conakry dimanche dernier où le roi de la musique mandingue a été interdit d’accès au salon VIP.

Le chef de l’Etat guinéen, en chemise indigo a fait le déplacement de l’hôtel où joue Salif – du haut de ses 50 ans de carrière- pour lui “présenter ses regrets”.

La main sur les épaules de Salif, vifs regards sur fond d’échanges de poignées de mains et sourires, Alpha Condé a étreint l’artiste et lui a dit que “la Guinée est et restera toujours sa terre”.

« Merci à la Guinée pour ce beau concert à guichet fermé. Je vous aime tous ! Aussi, je tiens à remercier le Président Condé qui, après l’incendie à l’aéroport, a tenu à se déplacer jusqu’à mon concert pour me réconforter, confirmer l’unité entre le Mali et la Guinée, et me présenter son regret pour mon traitement au Salon d’honneur. Dans la vie, on peut tous faire des erreurs, mais seuls les ignorants refusent de se remettre en cause et de corriger leurs erreurs », a martelé sur sa page Salif, celui dont les chansons touchent les cœurs, au-delà des cultures. Ajoutant qu’il n’a rien contre les Français.

« Je tiens à dire aussi que je n’ai rien contre les français, je ne suis pas anti-français. J’aime les Français comme j’aime toute l’humanité, mais je n’aime pas la stratégie politique et économique française qui oppressent systématiquement et sournoisement notre continent. La libération de ma patrie vient avant tout! Le Mali et l’Afrique viennent avant tout! Que notre continent et nos peuples soient bénis et libérés des chaînes esclavagistes en gagnant réellement leur indépendance économique et politique ».

« Je vous souhaite tous un merveilleux 2020, pleins de bonheur, amour, bonne santé et prospérité. Avançons seulement », conclut le Manden Mansa, né à Djoliba en 1949.

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.