Nutrition : le CNOSCG se lance dans la sensibilisation des femmes sur l’allaitement 

Print Friendly, PDF & Email

Le Conseil National des Organisations de la Société civile guinéenne-CNOSCG, à travers son projet SUN a procédé à la formation des femmes et jeunes filles sur la nutrition et l’allaitement maternel. Ils sont une dizaine de formateurs ce mercredi 16 septembre 2020 à s’être rendus à Entag dans la commune de Matoto pour rencontrer cette couche de la population guinéenne afin de parler de l’importance de la nutrition et de l’allaitement maternel pour la mère et l’enfant.  

Il s’agit d’un programme continu qui s’étendra dans divers quartiers, préfectures et sous-préfectures de la Guinée.

Selon Abdoulaye Mohamed Kallo formateur au CNOSCG, une nourrice devrait allaiter son bébé jusqu’à l’âge de 2 ans et 6 mois.

« À Matoto ici, nous sommes en train d’échanger avec les femmes dans le cadre de la nutrition et l’allaitement maternel.

Les femmes doivent allaiter leurs bébés jusqu’à 2 ans 6 mois. Aussi nous avons parlé de l’alimentation d’une nourrice pour que son lait soit riche. Nous pouvons diversifier l’alimentation mais cela ne veut pas dire que le bébé ne doit pas recevoir le lait maternel. On peut leur donner d’autres alimentations mais toutes ces alimentations viennent accompagner le lait maternel », a-t-il expliqué. 

Hadja Bintou Diané, vieille dame de 90 ans et mère de 12 enfants qui a pris part à la rencontre, a salué cette initiative du CNOSCG. 

« Grâce à Dieu nous sommes contentes. Nous sommes contentes de voir des jeunes sensibiliser autour de ce qui était de notre devoir hier. Nous, de notre temps, on allaitait nos bébés avec le sein seulement, il n’y avait aucun autre aliment ni même de la bouillie. Mais aujourd’hui nous voyons nos enfants pratiquer ces choses, eux que nous avons nourris avec le sein, il y en a même qui n’ont pas ce temps », fait-elle constater.

Puis abordant dans le sens de la nutrition, la vielle dame a prodigué des conseils aux jeunes nourrices. 

« Quand ils parlent de malnutrition, ce n’est pas la nourriture le problème et ce n’est pas le sein le problème. Une nourrice quand tu vois que tu transpires tu dois te laver et bien laver tes seins avant de le donner au bébé. C’est le cas des nourrices élèves, lorsqu’elles reviennent de l’école, elles doivent bien laver leurs seins avant d’allaiter leurs bébés. Le biberon aussi n’est pas bon maintenant parce que j’ai vu des femmes qui ne le font pas bouillir, il y en a aussi qui, au lieu de bouillir l’eau pour le biberon préfèrent utiliser de l’eau dite minérale non bouillie, pourtant l’eau doit bouillir jusqu’au moins 100°c afin de tuer tous les microbes contenus dans l’eau mais même l’eau dite minérale contient des microbes. Alors quand tu la donne à ton bébé tu le rendras malade. Et même la nourrice quand elle est malade son bébé sera malade. Alors il faut que les nourrices sachent que leur force réside en leurs bébés. Quand tu allaites bien ton bébé, quand tu prends bien soin de lui, partout où on le verra on demandera qui est sa mère parce qu’il sera potelé et fort », dira-t-elle. 

Maciré Camara 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.