N’zérékoré : 3 présumés violeurs présentés à la presse

Print Friendly, PDF & Email

Le commissariat central de police de N’zérékoré, au sud du pays, a présenté ce mercredi 21 janvier 3 présumés violeurs à la presse en présence des autorités locales.

Prenant la parole pour la circonstance, le directeur de l’OPROGEM est revenu tout d’abord sur le récent cas de viol dont la victime est enceinte de 4 mois.

« Selon la victime, une fois elle revenue de l’école, Alias Conda l’a commissionnée d’aller payer sa cigarette. Quand la petite est revenue, il l’a titrée dans la chambre et l’a terrassée et lui a mis le mouchoir à la bouche. La fille n’a pas été menacée quand même. Elle a eu peur de ne pas informer ses parents.  Pour la deuxième fois, la fille voulait se mettre à l’aise et pendant ce temps, Conda était en train de laver sa moto. La fille est partie dans la douche et il l’a terrassée et abusée d’elle. Donc, il est poursuivi pour viol sur une mineure de 12 ans, entraînant une grossesse », précise l’officier de police. Le deuxième cas concerne deux personnes qui auraient abusé d’une seule fille. 

« Le nommé Cheikh Leno est né en 1992 à Guéckédou. Qu’est-ce qui se passe ? La fille venait de Kouroussa pour venir rester auprès des enfants de sa cousine. Quand elle est rentrée dans la ville de N’zérékoré, qu’est-ce qui se passe ? Le papa adoptif de sa cousine est décédé. Aussitôt elle s’est retournée au village. Lorsque que sa cousine s’est retournée au village, la fille est restée dans la famille avec les enfants de sa cousine. Maintenant, c’était le 18 Novembre, puisque sa cousine est partie le 15 Novembre. Elle s’est donc déplacée ce jour (18 novembre) pour aller au marché acheter les condiments. A mi-chemin, elle trouve Leno avec d’autres personnes dans le chantier. Le nommé Leno a appelé la fille. Donc elle est venue. Compte tenu de son âge, elle s’est assise.  Il lui a dit qu’il veut lui dire quelque chose. La fille s’est assise à côté de lui vers 12 heures jusqu’à 19 heures. Le soir, il a envoyé la fille chez lui à Boma dans la sous-préfecture de Samoé. C’était le 18 Novembre 2020. Maintenant, la fille était à sa disposition jusqu’au 4 janvier 2021.

Selon la fille, elle est parvenue à s’échapper. Elle a fait un mois 17 jours avec lui. Lorsqu’elle s’est échappée, ne connaissant pas la ville, elle est sortie sur la route, elle a trouvé Amara Kourouma, un taximètre pour se confier à lui afin qu’il l’aide à retrouver la maison à Tilepoulou.

Ce dernier aussi l’a emmenée chez lui et l’a enfermée à nouveau pour abuser d’elle. Elle a passé encore 9 jours là-bas. La sœur d’Amara l’a vue dans la chambre et lui a demandé ce qu’elle faisait là-bas. C’est elle donc qui l’a aidée de sortir. Elle a été finalement retrouvée par sa grande sœur au rond-point. Pendant que Cheikh Leno était déjà en garde en vue, les deux ont donc été interpellés par la CMIS Numéro 14 de N’zérékoré.

Le présumé violeur Conda a reconnu les faits et a demandé pardon. Pour sa part, le secrétaire général de la préfecture, Amara Camara a félicité les services de sécurité avant d’inviter les parents à être vigilants.

Le dossier de ces présumés violeurs est déjà prêt et ils doivent être transférés à la justice.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

621941777

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.