N’zérékoré : 7089 candidats affrontent les épreuves du BEPC

Print Friendly, PDF & Email

Après les épreuves baccalauréat, c’est au tour des épreuves du Brevet d’Etude Premier Cycle (BEPC) qui  ont démarré sur toute l’étendue du territoire national ce lundi 26 juillet 2021.

A N’zérékoré, C’est le préfet, Sâa Yola Tolno qui a présidé le lancement des premières épreuves sous le slogan  “Tolérance zéro” au centre au centre de Mamadou Konaté dans la commune urbaine.

Ils  sont au total 7089 candidats dont 2510 filles qui seront évalués dans la préfecture. En procédant donc au lancement des premières des  épreuves, le premier magistrat de la préfecture a salué les dispositions prises par le Ministère de l’éducation nationale, mais aussi inviter les candidats à se conformer aux règles.

« Nous voulons seulement vous dire que lorsqu’on vient à un examen, c’est pour avoir un résultat fiable, crédible et c’est pour que votre travail reflète à ce que vous avez appris au cours de l’année scolaire. Mais surtout ceux qui n’ont pas travaillé et qu’ils veulent frauder, n’ayez pas location de le faire. C’est pour cette raison que les dispositions ont été prises pour vous permettre de travailler dans la sérénité et dans le respect des principes en respectant votre comportement moral en évitant des fraudes. Faites en sorte que vous comptiez sur votre propre force. Je voudrais vous demander d’être serein, d’être lucide de refuser de communiquer avec vos camarades qui ont des mauvaises intentions. Je sais que vous êtes bien préparés », confie le préfet.

Pour sa part,  le Directeur préfectoral de l’éducation, Moussagbe Diakité est  revenu sur  les statistiques.

« Au niveau  de la direction préfectorale de l’éducation de N’zérékoré, nous avons 7089 candidats dont 2510 filles. Ils sont répartis dans 238 salles de classe soit 476 surveillants dans les centres. Pas de communication et pas de téléphone. Donc la fraude est formellement interdite. Nous avons aussi a déployer les appareils détecteurs de téléphone dans les différents centres », a expliqué  le DPE de N’zerekoré.

Amara Souza Soumaoro, Correspondant à N’zérékoré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.