N’zérékoré : Alpha Condé demande pardon aux frustrés, promet un train…et l’exploitation de Simandou

Print Friendly, PDF & Email

C’est un chef d’État et candidat à sa propre succession visiblement très satisfait de la mobilisation pour la campagne présidentielle du 18 octobre prochain qui s’est adressé par visioconférence depuis le palais Sékhoutouréya à ses militants à N’zérékoré, principale ville au sud de la Guinée.

Dans son allocution, le candidat du RPG Arc-en-ciel a fait plusieurs annonces dont la relance des activités minières dans la région.

“Les activités de d’exploitation de granite que nous avons à Lola va commencer bientôt et aussi celle du Mont Nimba. Le minerai de Zogota aussi va reprendre bientôt. Nous avions dit aux investisseurs que le poste du directeur des ressources humaines doit être quelqu’un de la région c’est lui qui connaît qui il va recruter. Le plus important c’est que la mine de Simandou va reprendre aussi dans sous peu de temps. Je sais que Rio Tinto n’allait pas accepter de développer notre mine. Pourquoi ? Leur mine qui se trouve en Australie sa teneur c’est 30% alors que Simandou c’est 65 %. C’est à dire si tu prends 100 tonnes du Simandou il y a 65 tonnes de fer. On s’est battu pour que Simandou puisse être exploité. Nous avions fini l’appel d’offre, l’exploitation va démarrer bientôt. Le chemin de fer va passer par Kérouané- Beyla- N’zérékoré-  Macenta- Guéckédou- Kissidougou- Faranah- Mamou- Forécariah. Déjà on a signé ce contrat. Ce train va seulement envoyer les minerais et transporter les populations et leurs marchandises,” a promis le candidat du RPG.

Dans cette adresse par visioconférence, le présidant sortant est revenu sur la situation des “RPC” militant de première heure.

“La force du RPG c’était l’Union et la sociabilité entre les membres. Si quelqu’un avait un bonheur ou malheur c’est tout le monde qui se levait pour l’assister. Mais, aujourd’hui, ils ont été oublié par les cadres, ce qui fait qu’ils se sentent abandonnés. C’est pourquoi quand ils m’ont dit d’être leur candidat, j’ai dit que je n’accepterai qu’à condition que ces gens soient dans nos cœurs. Ce sont ces militants qui se sont battus depuis longtemps pour le Rpg, qui sont frustrés, parce qu’ils sont abandonnés aujourd’hui par nos cadres.  Ils doivent m’excuser. Désormais, on doit trouver de l’emploi pour ces gens et leurs enfants. (…) Ce sont des gens qui n’ont pas de décret alors il faut aider leurs fils et petit-fils’’, dit Alpha Condé.

Comme d’habitude, le président de la république sortant n’a pas fait cadeau au candidat de l’UFDG Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré de l’UFR qu’il a qualifiés de ”fossoyeurs de la République”.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.