N’zérékoré : Bangaly Bayo de la mairie s’indigne du comportement de certains cadres de la région

Print Friendly, PDF & Email

Au cours du forum du conseil régional des jeunes pour la consolidation de la paix tenu ce dimanche, 5 juillet, au centre de formation professionnelle de N’zérékoré, le vice maire de la commune urbaine, Bangaly Bayo n’est pas passé par mille chemins pour féliciter Nema Augustin Maomy avant d’attaquer le manque de volonté des cadres de la région qui, selon lui, se trouvent dans le gouvernement.

« Je remercie nos braves Mamans également présentes dans cette salle qui ont accepté de partager ce moment avec leurs fils pour parler de la paix dans notre chère région. Nous regrettons toutes les tueries  parce qu’on ne fait que mettre ce pays en retard dans son développement. Ce n’est pas tout le pays qui récent les mêmes choses, mais notre région il faut le dire. Les fils, filles, notables et cadres de cette région, il faut que nous revenions à de meilleurs sentiments. Il faut qu’on se donne la main pour travailler ensemble et conjuguer les mêmes verbes. Je profite de cette occasion pour dire à la jeunesse, que c’est elle qui est instrumentalisée dans la plus part des conflits dont communautaires, et politiques. Veuillez donc vous ressaisir et revenez à de meilleurs sentiments. L’avenir de ce pays nous appartient si nous parvenons à consolider la paix et la quiétude sociale chez nous. Aujourd’hui, il faut le souligner, ce forum de paix est l’œuvre de Monsieur Augustin Nema Maomy, émissaire du Président de la République. Il a le souci de partager avec ses frères, ses sœurs, les religieux, les notables en bref, toutes les couches socioprofessionnelles pour qu’il ait une véritable paix définitive chez nous. C’est pourquoi on ne cesserait jamais de lui féliciter pour les efforts fournis. Nous avons ici plusieurs cadres forestiers qui sont ministres, gouverneurs et préfets qui occupent des postes de directeurs, mais je ne pense pas s’ils ont eu la volonté d’inviter les jeunes à un tel forum d’échanges. Il (Augustin Nema Maomy) n’est pas membre du gouvernement, il évolue dans le privé. Par conséquent, on doit alors reconnaître les efforts de cet homme sinon c’est être méchant.  C’est pourquoi nous prions pour lui. On doit  fournir des efforts pour former nos frères et sœurs. Il ne s’agit pas d’être ministre ou d’être gouverneur. Le Président de la République vous envoie en mission juste pour aider la population à la base. Ne te contente pas des postes qu’on te confie, je parle des postes de responsabilité bien-sûr. Mais il est très important de se comparer aux vrais fils du pays. Un exemple très frappant, c’est ce que nous sommes en train de faire maintenant à travers Nema Augustin Maomy », dira-t-il entre autres.

A noter qu’un document final de prévention et de résolution des conflits a été présenté par ces jeunes venus des six (6) préfectures de la région.

Pour sa part, la délégation conduite par Augustin Maomy a remercié la qualité du travail avant de les promettre que le document sera transmis au Président de la République, Pr Alpha Condé

Amara Souza Soumaoro, Correspondant à N’zérékoré

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.