N’Zérékoré: Charles Wright pique une colère et menace de faire « sauter » le PG près la Cour d’Appel de Kankan

Dépassé par les conditions carcérales inhumaines infligées aux détenus de la prison civile de N’Zérékoré, le Garde des Sceaux, Ministre de Justice et des Droits de l’Homme en mission à l’intérieur du pays a menacé de faire sauter le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kankan, Fallou Doumbouya de son poste s’il ne règle les irrégularités constatées dans sa juridiction.
À en croire Alphonse Charles Wright, il devrait venir régler toutes ses irrégularités dans les juridictions relevant de sont ressort, notamment dans les régions de la Haute Guinée et la Guinée Forestière. Il l’a annoncé ce mardi 24 janvier 2023, lors de sa visite à la prison civile de N’Zérékoré, située au quartier commercial.

Dans cette prison, la plus grande de la région accueille à date, 63 détenus dont 16 femmes : « des détenus sont battus par leurs codétenus, appelés la police des couloirs »
« La majeur partie d’entre eux sont sous alimentés et certains même se trouvent dans un état « squelettique » et alités à l’hôpital, souligne le médecin légiste, Chef de division santé alimentation et cadre de vie, à la direction de l’administration pénitentiaire.

Vu toutes ces irrégularités constatées lors de l’inspection, le ministre Charles Wright a immédiatement suspendu le régisseur adjoint et l’a remis au service de la gendarmerie pour être entendu avant de piquer une colère contre le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry qui a failli à son rôle de veille : « Monsieur le Procureur Général, si ça continue comme ça, je vous assure le prochain décret, je vais vous relever. Ce qui m’énerve, ce que je suis venu voir là, on devrait corriger ça avant que moi je ne soit là. Les gens arrangent que quand je viens ici. Vous avez prêté serment, il faut avoir peur de vos serments que de Charles. Charles c’est qui ? Il ne vaut rien. Toi tu fais quoi ici pour les citoyens qui sont à l’intérieur ? Quand tu viens ici, c’est 500.000 francs guinéens, sur le fondement de quel droit ? Entre nous ici, c’est sur la base de quel texte juridique ? Les gens qui sont là, ils travaillent sur le contrôle de qui ? Qui vont les surveiller ici ? », s’est interrogé Alphonse Charles Wright.

Poursuivant, le Garde des Sceaux a fait savoir : « Il faut qu’on soit clair, qui doit corriger ça ici ? Il faut qu’on soit clair entre nous. Quand on passe, chacun essaie des arguments qui ne tiennent même pas. C’est parce que vous ne faites pas bien votre travail que les abus continuent. Chaque fois les gens m’appellent à Conakry, que des gens meurent, pourquoi ils ne vont pas mourir? », a-t-il déploré.

Concluant, il estime que pour la bonne marche des parquets relevant de son ressort, le procureur devrait : « poursuivre des choses comme ça avant que moi je ne soit là. Et toi, tu insistes au près de tes Procureurs. Au delà de ce qu’ils vous disent, tu viens, tu te déplaces, tu viens pour voir ce qui se passe ici. Si tu avais tout ça, tu m’aurais grandi parce que rien ne peut justifier devant moi que vous faites bien votre travail, je vous dit, rien!…Monsieur Fallou, vous sauterez au prochain décret. Au nom de Dieu, je continue sur ça, vous allez sauter de votre poste. Et le procureur qui est là, il va quitter »

Mamadou Yaya Barry depuis N’Zérékoré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.