N’zérékoré : des ateliers de tapisserie et de mécanique réduits en cendres.

Print Friendly, PDF & Email

C’est aux environs de 23 heures qu’un vaste incendie s’est déclaré dans le quartier Kolieba, commune urbaine de N’zérékoré, au sud du pays.

Selon une des victimes, du nom de Mamady Keïta, c’est aux environs de 23 heures qu’il a été appelé par les voisins pour lui dire que le feu a pris leur atelier.

« Nous avons été appelés par les voisins que notre atelier est en train de brûler. Je suis venu précipitamment et effectivement le feu avait ravagé tout. On ne pouvait rien. Moi, j’avais 4 salons et beaucoup de meubles mais tout est consumé.  Et le garage mécanique qui est juste là aussi a été ravagé. Il y avait une voiture là-bas qui est brûlée. C’est des millions que nous avons perdus.  Mon frère Facely Condé, Komité Keïta, Mécanicien, Souaro Dramé, Mory Soumaoro et Malien ont tout perdu », dira Mamady Keita.

Poursuivant, la victime accuse les jeunes du quartier, qui viennent prendre de la drogue dans leur atelier la nuit, d’être les seuls responsables de ce drame.

« Ce sont les jeunes du quartier qui viennent tous les jours consommer la drogue. À 21 heures, personne ne passe ici parce qu’ils brigandent les citoyens.

Ce n’est pas la première fois, ils ont été chassés à maintes reprises par les forces de l’ordre », dira Mamady Keïta.

Les victimes appellent les personnes de bonne volonté à l’aide.

Au moment où nous quittons les lieux, les services de sécurités étaient déjà là-bas pour le constat.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré.

621-94-17-77.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.