N’zérékoré : l’appel de l’ANAD à une journée ville morte peu suivi

Print Friendly, PDF & Email

L’antenne locale de l’Alliance Nationale Démocratique (ANAD) de N’zérékoré a appelé ce jeudi, 5 novembre les citoyens a observé une journée ville morte.

Une façon pour elle de contester les résultats provisoires de l’élection présidentielle proclamés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et de mettre pression sur la Cour constitutionnelle qui s’apprête à proclamer les résultats définitifs.

Après un tour qui nous a conduit dans plusieurs endroits de la ville dont le grand rond point et le marché central, nous avons constaté que ledit appel n’a pas été suivi par la plus part des commerçants.

Les services publics et privés fonctionnent normalement comme d’habitude. La circulation quant à elle, est restée est fluide. La conséquence la plus palpable de cette journée, est la crise de pain partout où nous sommes passés.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.