Connect with us

Politique

N’zérékoré : le FNDC dit niet à la demande des autorités de surseoir à la marche de ce jeudi

Published

on

AUDIO- Les opposants à une nouvelle constitution en Guinée et à un troisième mandat pour le président Alpha Condé à N’zérékoré, chef-lieu de la Guinée forestière ont à nouveau déposé une lettre d’information à la municipalité pour leur marche prévue pour le 12 décembre 2019.

En réponse à cette lettre, le maire a demandé au Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) de surseoir à la manifestation pour, dit-il, ne pas entraver les opérations d’enrôlement et de révision des listes électorales en cours.

“Si le droit de marche est reconnu par la constitution, sauvegarder la paix et la stabilité est certes plus importante. Or, en prévision des élections législatives prochaines, le recensement des citoyens et des citoyennes se poursuivent dans tous les quartiers au niveau des CAERLE.

Pour cette raison et pour éviter toute démobilisation, je vous invite à surseoir à la marche que vous avez projetée dans l’intérêt supérieur des populations de N’zérékoré”, a expliqué Moriba Albert Délamou.

Pour le FNDC, pas question de reculer, « la marche aura lieu ».

« La lettre qu’on adresse à la commune, c’est une lettre d’information, ce n’est pas une demande d’autorisation. Donc, la commune est avisée pour prendre ces dispositions sur le plan de la sécurité », précise Moïse Haba, un des membres du FNDC.

De son côté, le locataire de la commune s’est montré ferme sur sa décision.

“Je ne voudrais pas qu’on en vienne là. Je suis clair. Mais lorsque ça va arriver, nous serons obligés de les empêcher de marcher par toutes les voies légales parce-que personne n’est au-dessus de la loi, il faut qu’on comprenne, menace le maire.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités