Connect with us

Societé

N’zérékoré : le maire interdit la manifestation du FNDC

Longtemps resté muet, le maire de la commune urbaine de N’zérékoré, principale agglomération de la Guinée forestière, est sorti finalement de son silence.

C’est dans une déclaration à la presse faite dans son bureau que Moriba Albert Délamou a demandé mardi aux membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) à transformer sa marche prévu ce jeudi, 13 juin en meeting pour l’intérêt supérieur de la région.

« Je m’adresse aux signataires de cette lettre qui par respect je vais taire leurs noms pour qu’ils voient devant eux l’intérêt supérieur de la commune urbaine de N’zérékoré au-delà de la préfecture et au-delà de la Guinée forestière. Les marches dans les rues d’une commune donne un sens d’insécurité. S’il y’a marche, c’est que les sociétés qui veulent venir s’installer en Guinée notamment à N’zérékoré dans la localité de Zogota vont rebrousser chemin. Et cela va toujours aggraver le chômage. Je voudrais au nom de l’intérieur supérieur de N’zérékoré, pour la paix à N’zérékoré que ces gens qui veulent marcher acceptent de transformer cette marche en meeting à leur siège où nous autorités nous aurons la charge de pouvoir encadrer pour ne pas qu’il y ait débordement, » a invité le maire qui promet qu’il fera respecter la loi.

Le maire a également répondu au courrier de l’antenne FNC de la ville avec les mêmes arguments. Du côté du Front, opposé à une nouvelle Constitution, on n’entend pas courber l’échine.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook