N’zérékoré : le préfet visite les champs des groupements féminins financés par le chef de l’Etat

Le préfet de N’zérékoré, le colonel Alseny Camara, en compagnie d’une forte délégation préfectorale dont l’inspecteur Régional de la promotion féminine de l’enfance et des personnes vulnérables a effectué une visite dans les campements agricoles des groupements des femmes financés par le chef de l’état, le colonel Mamadi Doumbouya à Galakpaye.

Ce sont au total 36 groupements qui ont bénéficié de  cette assistance du chef de l’État dans la région forestière.

Ces femmes regroupées ont fait  diverses cultures dont deux hectares  de riz, le manioc et la patate.

Pour la circonstance, la présidente des femmes Goupou Angeline qui a pris la parole, a loué la volonté du chef de l’État dans l’autonomisation des femmes.

« Aujourd’hui nous remercions le chef de l’État dans l’accompagnement des femmes. Pour un premier temps, nous avions réussi 50 millions par groupements au nombre de 36. Grâce à cet accompagnement, aujourd’hui nous parvenons à se prendre en charge dans nos différentes familles. Et ces gestes du gouvernement notamment le président, nous aidons nos maris. Et il faut le dire aujourd’hui beaucoup avaient les problèmes dans les foyers. Mais aujourd’hui elles parviennent à surmonter ces difficultés. La doléance que nous posons, est de solliciter auprès du président de nous livrer les intrants à temps. Sinon apparemment nos cultures ont bien donné, » a expliqué Angeline.

Pour sa part, le préfet, le colonel Alseny Camara, a remercié le Chef de l’État pour avoir assisté ces groupements de femmes.

« Les femmes et les jeunes constituent l’une des priorités phares du président de la République. C’est pourquoi il a pensé à accompagner ces groupements afin de les rendre autonomes. Et je suis content d’être parmi vous pour assister à la récolte de vos cultures.  L’objectif recherché c’est votre autonomisation. Et en voyant déjà ce qui se passe, je pense que c’est une réussite. Concernant vos doléances, je ne manquerai pas de les faire remonter au gouvernement.  Les dispositions seront donc prises pour mettre les intrants à votre disposition. Mais tout ce que nous sommes en train de faire, la paix est le premier élément. Alors continuez  à observer la paix dans la préfecture et dans la région, » a confié le préfet.

De son côté l’inspecteur Régional de la promotion féminine et des personnes vulnérables, a lui aussi salué les résultats obtenus  pour cette première expérience. Mohamed Keita : « Sur les 36 groupements, 34 ont été opérationnels pour cette première année. Tous les 34 ont travaillé cette année sauf deux qui ont raconté un peu de difficulté. Mais nous sommes en train de prendre des dispositions pour corriger celà. Il y avait des projets de construction des forages, ce qui a un peu retardé. Mais nous vous rassurons que dans les jours à venir, ces deux autres groupements qui sont à Macenta vont être actifs, ».

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

Tél : 621-94-17-77

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.