N’zérékoré : le service contrôle et qualité procède à l’incinération de 34 tonnes de produits

Print Friendly, PDF & Email

C’est ce mercredi 19 janvier que cette activité d’incinération a eu lieu sur la route de Bounouma en présence des autorités locales. Ces produits ont été saisis durant l’année 2021 par le service contrôle et qualité de N’zérékoré.

En présidant cette activité, le préfet, le colonel Sékou Keita, a félicité ledit service pour les sacrifices consentis dans le retrait de ces produits impropres à la consommation. Tout le monde sait que les produits périmés font partie des poisons.

« Nous sommes là pour le bonheur de la population.  La première richesse de l’homme, c’est la santé.  C’est pourquoi au retour, je vais convoquer une réunion en passant par les responsables du Commerce mais aussi les propriétaires des pharmacies dans le souci d’assainir ce secteur où on trouve trop de produits dont les dates sont expirées. Et c’est le lieu également de féliciter les services qui ont mené ces opérations possibles, notamment le service contrôle et qualité », a expliqué le préfet.

De son côté, le directeur préfectoral du Commerce, Oua Dopavogui, a regretté le fait que les produits pharmaceutiques périmés se soient retrouvés dans les pharmacies qui se disent agréées dans la ville.

« Je suis très fier aujourd’hui de porter à votre connaissance, que les pharmacies agréées étaient un tabou. Alors qu’ils ont des mauvais produits. Il a donc fallu que le premier s’implique en nous convoquant tous.  Et finalement, il nous a autorisés à faire le contrôle. Et voilà que très malheureusement, nous avions découvert dans ces pharmacies dont je me réserve de citer les noms qu’on disait que c’était des diables, les produits périmés. C’est pourquoi toutes les installations commerciales, que ça soit pharmaceutiques ou consommables, il y a toujours des produits prohibés. C’est pourquoi j’ai toujours demandé à la population de nous aider pour qu’ensemble nous les retirions dans le marché puisque ces produits impropres représentent un danger pour la santé publique », dira Oua Dopavogui.

En prenant la parole, le directeur du service Contrôle et qualité, est quant à lui revenu sur la composition des stocks saisis, avant d’appeler la population à une franche collaboration avec son service.

« Durant l’exercice 2021, on a saisi plus de 34 tonnes. A celà s’ajoutent maintenant des saisies que nous avions faites au niveau de l’huilerie à la Scierie. Là-bas, nous avons des saisies que nous ne pouvons pas détruire. C’est pourquoi on les oriente pour la saponification. Vous savez que certains commerçants mettent le Soudan4 dans l’huile, ce qui est dangereux pour la consommation mais aussi sur la qualité de nos produits sur le marché international. En ce qui concerne nos produits, comme le café et cacao, on a reconditionné plus de 34 tonnes. La totalité des  produits  saisis pharmaceutiques et alimentaires est de 34,25 tonnes en 2021 », a mentionné Yacouba Souasouadouno, chef section service de contrôle de N’zérékoré.

Pour finir, il a promis que son service fera mieux aussi cette année pour débarrasser la préfecture de N’zérékoré des produits prohibés. Et pour réussir ce pari, il souhaite aussi la collaboration de la population.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré         

621941777

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.