N’zérékoré : des jeunes du RPG menacent de se faire entendre, un ministre accusé de favoritisme

Print Friendly, PDF & Email

A quelques mois de l’élection présidentielle prévue le 18 octobre prochain, les jeunes du parti au pouvoir comptent déclencher des protestations pour se faire entendre dans les jours qui suivent.

Selon nos sources auprès du parti, ces jeunes sont frustrés de ne pas bénéficier jusque-là des accompagnements du pouvoir. Ils dénoncent également l’altitude de l’un des ministres de la région qui bloquerait leurs prises en charge.

Selon des jeunes, c’est ce ministre qui aurait choisi ses connaissances pour les intégrer la fonction publique au nom du parti. C’était au lendemain du scrutin législatif et référendaire du 22 mars dernier.

A en croire notre interlocuteur, ces jeunes ont échangé avec plusieurs hauts responsables du parti à Conakry qui leur ont demandé de rester calmes, que leur situation sera réglée. Ils ont également été reçus par Sékou Souapé par l’intermédiaire de Moussa you Condé un des responsables du parti à N’zérékoré qui a appelé à surseoir à ces mouvements avant d’annoncer que des démarches sont déjà en cours pour tenir compte de leurs revendications.

Malgré ces différentes médiations, ces jeunes ne comptent pas lâcher prise si leur revendication n’est pas satisfaite dans les jours à venir. Ce qui n’est pas un bon signe pour le parti au pouvoir dans la région à moins de quatre mois de la présidentielle.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.