N’Zérékoré : les quartiers N’gné, Sokoura1 et 2, favorables au pouvoir, réclament des infrastructures de base, à deux semaines des communales

Dans la ville N’Zérékoré, chef-lieu de la Guinée forestière, un des fiefs traditionnels du parti pouvoir avec une population de plus de 11 mille habitants reste confronté à un manque criard d’infrastructures, de courant, de routes et d’eau potable.

Les citoyens des quartiers Sokoura 1 et 2, à travers le collectif des jeunes pour le développement de ces quartiers ont interpellé les autorités à tous les niveaux par rapport au calvaire qu’ils traversent, à fait savoir Michel Théodore Loua, interrogé par Mediaguinee.

« Depuis 2014, nous avons entamé des démarches auprès des autorités de la ville, mais malheureusement aucune solution n’a abouti face à nos revendications.  Nous sommes l’un des grands quartiers de la commune, et aussi parmi les plus peuplés, même si en termes d’infrastructures nous ne dépassons pas les autres quartiers mais il est évident qu’on nous traite de la même façon. Aujourd’hui, nous n’avons rien dans ces quartiers. Même pour avoir de l’eau potable, c’est extrêmement compliqué pour ces populations qui ont majoritairement voté pour le pouvoir d’Alpha Condé », s’est indigné le jeune. Et de poursuivre : « c’est à Sokoura1 que réside le coordinateur régional du parti au pouvoir Adama Keïta où le professeur Alpha Condé passait la nuit lorsqu’il était opposant ».

« Quand le professeur Alpha Condé était opposant, c’est dans ce quartier qu’il passait la nuit lorsqu’il venait pour les campagnes. Nous regrettons que nous soyons oubliés par le régime. Malgré nos moults revendications, via les courriers que nous avons tant adressés aux autorités, mais nous nous rendons compte que ce n’est pas une préoccupation de ces responsables. Si rien n’est fait cette fois-ci, nous comptons organiser les meeting pour dénoncer cette injustice dont nous sommes victimes », a expliqué Michel Théodore Loua.

Pour recouper cette information, la rédaction de Mediaguinee a donné la parole au premier responsable de l’électricité de Guinée (EDG) Kaba Djenè Mady au niveau de la préfecture. Ce dernier a confirmé ces informations.

« L’État a signé un contrat avec la société SOGEL qui a la charge de faire des installations électriques dans les quartiers. Nous, notre travail c’est de donner le courant mais c’est quand la SOGEL finit de faire les installations que nous on distribue le courant. Nous avons bien reçu les mémos venant de ces quartiers via la commune. La préoccupation des citoyens de ces quartiers nous préoccupe, mais ça ne relève pas de mon service », a précisé M. Kaba.

Avec cette nouvelle frustration des populations de ces quartiers indéfectibles aux idéaux du parti au pouvoir, l’on se demande aujourd’hui si cela ne pourra pas compromettre les résultats des candidats du RPG Arc-en-ciel à quelques semaines seulement des élections communales.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’Zérékoré 

621941777

 

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.