N’Zérékoré. Les regrets d’un RpCiste: ‘’je me suis battu pour montrer au Président son homonyme et celle de sa mère, mais…’’

Print Friendly, PDF & Email

Désigné par la convention de son parti pour être candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre, le Professeur Alpha Condé a posé comme condition à ses pairs, ne pas oublier les militants de premières heures du parti au pouvoir avant d’ajouter que ces grâces à ces gens qu’on parle du RPG aujourd’hui.

Ces mots du Président Alpha Condé fait réagir les anciens militants autrement appelés RPC. C’est le cas de Daouda Condé, gérant de café appelé ” Café M’Borin” dans le quartier Commercial à Djankadissa dans la commune urbaine.

« Même si le Président ne me donne plus rien, ses mots me réconfortent.

J’ai compris que le Président pense à nous. On s’est battu depuis des décennies pour la démocratie dans le pays et surtout l’avènement du Président Alpha Condé au pouvoir. Les cadres à la base partout dans le pays n’ont pas de considération pour nous. Les ministres viennent dans la région ici à N’Zérékoré même venir nous dire bonjour, ils ne le font pas. Mais ils oublient que c’est grâce à notre combat qu’ils sont là-bas. C’est nous qui votons sans condition. J’ai vraiment aimé le discours du Président », a confié ce cacique du RPG.

Pour l’amour inconditionnel qu’il a pour le RPG et son champion, Monsieur Condé a déjà donné le nom de deux de ses enfants à la maman défunte du Chef de l’Etat et lui-même. Des signes dont ne s’est jamais rendu compte le Président. Pour M’Borin, cela explique la mauvaise foi des représentants de Pr. Alpha Condé.

« Depuis des années, je me suis battu à chaque occasion que le Président vient ici pour le rencontrer afin de lui présenter son homonyme et celle de sa mère. Mais ça n’a jamais été rendu possible. Mais entre nous et le Président c’est une question d’amour intarissable et éternel. Vous voyez le café, il n’y a que les photos du Président Condé. Malgré les maigres moyens, mais ça ne nous a pas empêchés de contribuer pour le parti et son rayonnement depuis plus de 20 ans. Le premier mouvement de la région qui était le MVC, mouvement des volontaires pour le changement a été créé ici dans mon café et j’ai donné les premiers fonds. Ce café n’est plus donc à présenter pour la cause du RPG et tous les clients pour la plupart sont pour le parti », a fait comprendre ce militant engagé.

Pour terminer, M’Borin souhaite rencontrer le Président pour lui présenter ses deux enfants dont l’un porte son nom et l’autre sa maman.

Il faut noter que dans la ville de N’Zérékoré, plusieurs militants de premières heures du RPG qui ont fait la prison, subi des tortures ou perdu leurs emplois restent aujourd’hui dans l’oubli depuis l’avènement de Pr. Alpha Condé au pouvoir en 2010.

Cette récente sortie du Président Alpha Condé au cours de laquelle il a conditionné sa candidature à son parti, aux ministres, et cadres à approcher et aider les militants appelé RPC suscitent un espoir chez ces derniers qui se sentaient abandonnés. Attendons de voir la suite !!!

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’Zérékoré

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.