N’zérékoré: l’ex-ministre Charles Kémo acquitté, son neveu condamné à 20 jours de prison

Print Friendly, PDF & Email


Après plusieurs jours de débats, le tribunal de première instance de N’zérékoré a donné le verdict ce mercredi du jugement qui opposait l’ex-ministre Kémo Zogbélémou et Cie à l’un de ses travailleurs.
L’ancien ministre du contrôle économique et financier sous Lansana Conté, son neveu et son chauffeur étaient poursuivis pour coups et blessures  volontaires et non assistance à personne en danger. Le plaignant, c’est Mathos Kolié, un de ses employés.
Dans son délibéré, le tribunal a déclaré renvoyer la charge contre le ministre et son chauffeur des fins de la poursuite.

Son neveu quant à lui, a été condamné à 20 jours de prison ferme avec une amande de 200 mille francs guinéens selon le tribunal.

De son côté, l’avocat de la partie civile, Maître Michel Théodore Loua, a indiqué être déçu de cette décision et compte interjeter appel à la Cour d’appel de Kankan.
<< Je suis vraiment frustré de ce verdict, nous avons constaté la condamnation d’une seule personne. Sinon qu’ils étaient au nombre de trois personnes. Pourquoi lui seul et les deux autres ont été relâchés ? C’est frustrant. Mais peut-être celui qui a été condamné est pauvre, c’est la raison qu’il est resté dans la maille de la justice.Mon client a été blessé à la tête et aux bras et si le juge n’accorde aucun dommage et intérêt à lui ça me surprend. Et même le médecin légiste a confirmé que mon client a reçu les coups et blessures. On ne peut pas digérer ça si la loi nous permet on va interjeter l’appel>>, précise  l’avocat.
Contrairement à l’avocat de la partie civile, Félix Mathos, l’avocat de la  défense s’est dit satisfait du verdict.
« Depuis le début de cette affaire, j’ai dit que le dossier est vide de contenu. La décision du juge est efficiente parce que j’ai confiance au juge de cette affaire, il maîtrise la loi et des textes de loi. Il ne condamne pas pour condamner. Il se réfère aux faits et aux droits applicable. Mes clients ont été vraiment relâchés. Je dis chez nous il y a des prophètes du mal et du mensonge, ils veulent tout le temps ternir l’image des grandes personnalités », martèle Maître Félix Mathos.
Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

el: 621- 94-17-77.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.