N’zérékoré : l’instauration de nouvelles filières au lycée diversement interprétée

Print Friendly, PDF & Email

Si l’instauration de nouvelles filières cette année au lycée dans les écoles guinéennes est saluée, force est de reconnaitre que sa compréhension pose assez de problèmes au niveau des nouveaux lycéens de N’zérékoré et certains professeurs.

Au lycée Alpha Yaya Diallo, ils sont nombreux, ces élèves qui indiquent ne pas comprendre ces nouveautés. « On nous parle de sciences littéraires et scientifiques. C’est une première quand même, on n’a pas été préparé à ça. Le Ministère de l’Education devrait dans les conditions normales, faire assez de communications autour de ces nouvelles filières », explique Christine Lamah.

Même avis du côté d’Ahmed Kourouma. « Je m’attendais à être orienté en sciences Sociales mais malheureusement, je me retrouve ici. En plus, les appellations de ces options nous créent assez de problèmes franchement. »

Pour le proviseur du lycée Alpha Yaya Diallo, les orientations ont été justes, car selon lui, elles obéissent aux efforts des candidats.

« Cette fois ci, c’est le département qui a fait les orientations en tenant bien sur compte des notes qu’ils ont eu dans les matières. Beaucoup viennent me dire qu’ils ne sont pas satisfaits. Mais cependant, les choix ont été justes », a précisé le proviseur.

En plus, les élèves  et  plusieurs enseignants rencontrés n’ont pas assez d’informations sur les nouvelles filières.

Pour le proviseur, Francis Sagno, « les formations se tiendront dans le but de mieux former les professeurs et surtout les rendre binaires. C’est d’ailleurs l’un des avantages de ces nouveautés. »

Amara Souza Soumaoro, Correspondant à N’zérékoré

+224621941777

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.