N’zérékoré/Riposte à Ebola : les femmes de Kpagalaye marchent torse nu contre la venue des agents de santé

Print Friendly, PDF & Email

Décidément, les habitants du district de Kpagalaye, dans la sous-préfecture de Soulouta (préfecture de N’zérékoré) ne croient pas à la nouvelle vague de la maladie à virus Ebola dans leur localité.

Pour donc s’opposer à la venue des agents de santé dans leur localité, les femmes, torse nu, ont battu le pavé ce dimanche 4 avril.

Selon des informations recueillies auprès d’une des habitantes, c’est lors d’une réunion hier que la décision aurait été prise à l’unanimité de ne pas recevoir l’équipe de riposte de la maladie à virus Ebola.

« Ce sont les mamans qui sont donc sorties ce matin presque nues pour exprimer notre inquiétude et dire que nous ne voulons pas recevoir ces gens-là chez nous.

Elles sont donc en train de faire aussi des cérémonies rituelles dans le village. Et nous autres, nous sommes dans nos maisons », a-t-elle indiqué.

Pendant qu’on croyait circonscrire la maladie à virus Ebola, cette nouvelle vague  à Kpagalaye, situé à 15 kilomètres de Gouecké, où l’épidémie avait réapparu pour la première, donne du fil à retordre à la coordination régionale de la riposte à virus Ebola avec cette réticence.

Et déjà, selon nos informations, le district de Kpagalaye compte désormais deux cas confirmés. A cela s’ajoutent plusieurs cas suspects. La crainte d’une forte contamination est là également avec les enterrements non sécurisés.

Souzadjene Soumaoro

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.