N’Zérékoré : un collectif d’avocats s’insurge contre la lenteur du procès de l’affaire des événements de 2020, à Macenta

Print Friendly, PDF & Email

Les avocats des victimes des événements des 26, 27 et 28 décembre 2020 qui ont fait plusieurs morts à Macenta se sont fendus d’une déclaration pour dénoncer la lenteur dans le procès de leurs clients.
Cette déclaration fait suite à la mort de l’un de leurs clients décédé le 12 octobre dernier suite à un AVC alors qu’il était incarcéré à la maison centrale de N’Zérékoré avant de rendre l’âme à l’hôpital régional.
Dans ladite déclaration, le porte parole des avocats de la défense a invité les nouvelles autorités à doter le tribunal de première instance de Macenta de moyens financiers pour la tenue rapide du procès.
Pour rappel, les violences communautaires de la sous préfecture de Koyamah dont l’origine serait domaniale avait fait une dizaine de morts et des blessés mais aussi des dégâts matériels importants.

Amara Souza Soumaoro

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.