Nzérekoré : un jeune de18 ans se suicide par pendaison

Print Friendly, PDF & Email

Le corps sans vie de Pé Nyami, apprenti en chaudronnerie a été découvert dans sa chambre  vers la soirée de ce mardi, 7 juillet à Kognapoulou, un secteur du quartier Wessoua.

Sur place, François Bogola, le chef du secteur est revenu sur la circonstance de ce drame en ces termes : « Personnellement, je ne sais pas comment cela est arrivé. C’est hier nuit aux environs de 19 heures, j’étais en entretien avec un de mes collaborateurs à son domicile lorsque j’ai reçu un coup de téléphone par un mes jeunes. Il m’a dit chef, il faut que tu viennes. Il y a un cas de pandaison. Immédiatement, je me suis rendu sur instruction du chef de quartier. Alors, quand je suis arrivé, j’ai trouvé tout un monde ici. J’ai vu le corps et il était effectivement pendu », a-t-il expliqué.

Selon nos informations, Pé Nyami vivait chez sa grand-mère depuis plusieurs mois. Après le village, il a décidé de mettre fin à ses jours en utilisant une moustiquaire qu’il a accroché au toit de sa chambrette.

« Effectivement, le corps a passé toute la nuit comme ça. C’est ce matin que la gendarmerie et les médecins légistes sont venus faire le constat », dira notre interlocuteur. »

Pour l’instant, on ignore les raisons de ce drame. Dans ces derniers temps, les cas de suicide par pendaison où par fusillade prennent de l’ampleur dans la région.

Tout récemment, la semaine dernière, un homme avait tiré sur sa femme enceinte de 5 mois et sur sa fille avant se donner lui-même la mort.

Amara Souza Soumaoro, Correspondant à N’zérékoré

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.