Connect with us

Societé

N’Zérékoré : un présumé voleur de téléphone échappe de justesse à la mort

Dans la nuit du vendredi 3 novembre, aux environs de 23heures, un présumé voleur de téléphone a été appréhendé lorsqu’il tentait de voler le téléphone d’une femme. C’est ainsi qu’il a été arrêté par un groupe de jeunes dans l’intention de le déposer chez la première autorité du quartier. En cours de route, le présumé voleur, un habitué des faits selon plusieurs citoyens, connu sous le nom de Kolo a tenté de s’échapper. C’est ainsi qu’il a été pourchassé et attrapé par la foule très en colère.

Monsieur Félix Haba, président du conseil de quartier de Tilepoulou en état de convalescence qui n’a pu se rendre immédiatement sur les lieux explique les faits : « c’est partir de 23heures que j’ai été informé par la brigade de mon quartier qu’un présumé voleur serait dans les mains des citoyens entrains d’être bastonné. Arrivé sur les lieux, j’ai aussitôt appelé les forces de sécurité pour venir sauver ce présumé voleur, mais malheureusement, il a fallu 1heure 30 minutes avant que les sapeurs-pompiers ne viennent sauver la victime ».

Regrettant la lenteur de la police centrale qui n’était pas intervenue sur le coup, M. Haba, a tiré son chapeau pour les sapeurs-pompiers grâce auxquels ce présumé voleur a été sauvé.

Pour finir, le président du conseil de quartier de Tilepoulou a lancé un appel aux citoyens en vue d’informer la première autorité du quartier avant de se rendre justice. Personne ne doit, dit-il, se rendre justice.

Pour rappel, dans le même quartier, un autre suspect avait frôlé de justesse la mort, à cause d’un téléphone alors qu’il était accusé à tort selon toujours monsieur Félix Haba.

La victime connue sous le nom Kolo a été grièvement blessée et serait admise à l’hôpital régional de N’zérékoré pour les premiers soins.

Il faut par ailleurs souligner que les vindictes populaires prennent de l’ampleur ici à N’zérékoré malgré l’engagement des autorités judiciaires à punir conformément à la loi, aux auteurs de ces crimes.  Dans tous les cas, ce phénomène de lynchage reste et demeure la seule option pour juger des personnes suspectes.

Souza Amara Soumaoro, correspondant à N’Zérékoré

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook