N’zérékoré/Un sourd-muet retrouvé mort : Fassou Goumou, ex-du RPG arrêté, l’opposition parle d’enlèvement

Print Friendly, PDF & Email

L’opérateur Fassou Goumou qui a été arrêté hier par les services de sécurité suite à la mort de l’un de ses travailleurs agricoles par pendaison dans le quartier N’yankoyapkala, commune urbaine de N’zérékoré, serait déjà à Conakry pour les fins d’enquêtes.

Mais déjà, ses parents et les partis politiques de la préfecture ont animé un point de presse samedi au cours duquel ils ont parlé d’enlèvement et disent craindre pour la vie de Goumou.

C’est CéCé Loua, coordinateur régional de l’UFR qui a dénoncé la méthode par laquelle l’ancien tête de liste du RPG a été arrêté.

“A ce stade, nous avions commencé à mener des démarches. Nous avions déjà contacté Maître Salifou Béavogui à Conakry. Il est déjà sur les démarches. Parce que c’est un enlèvement sinon c’est lui-même en personne qui a déclaré aux autorités politiques et administratives de N’zérékoré qu’un de son travailleur sourd-muet s’est donné la mort dans sa cour. Si maintenant, on le prend à 2 heures du matin, c’est inquiétant.

Nous connaissons ce pays. C’est comme ça les élites ont disparu. Je crois qu’il sera libéré », dit l’ancien maire.

Par ailleurs, l’opposant pense que cette affaire est politisée par le fait que Fassou Goumou a quitté le navire du RPG.

“Ils ont politisé ce problème parce que tout simplement il a démissionné. Il y a eu des pendaisons ici, il y a eu des suicides ici. C’est bien vrai qu’il a été enlevé mais nous demandons à la population de rester tranquille, en attendant le résultat du médecin légiste », a conclu l’opposant.

Déjà, l’affaire continue d’alimenter le débat dans la capitale de la Guinée forestière.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.