N’zérékoré : une mère de 5 enfants se donne la mort à l’aide des fils de fer

Print Friendly, PDF & Email

C’est une nouvelle brusque qui a plongé les habitants de Ggangana dans la tristesse dans la soirée du vendredi, 22 janvier 2021, dans la commune urbaine de N’zérékoré, au sud du pays.

La victime, une dame mariée, âgée environ 40 ans, selon nos informations, s’est donnée elle-même la mort pendant que son mari se trouvait à l’hôpital de Zao.

La victime ne souffrirait d’aucune maladie mentale, selon son mari qui s’est confié à notre rédaction.

« J’étais au service. Ils m’ont appelé que ça ne va pas en famille et c’était dans les pleurs. Automatiquement, j’ai pris la moto pour se diriger dans la famille. Et quand je suis venu, j’ai trouvé le corps de madame. Lorsque j’ai vu le corps, j’étais vraiment abattu et e ne pouvais rien faire. Çà été très difficile pour moi de supporter le coup. Mais que faire? », précise t- il.

A la question de savoir si sa femme n’avait pas une déception où une maladie mentale, il a répondu : « Je n’ai aucune information par rapport à son décès, c’est-à-dire le motif, ce qu’elle avait en tête pour se tuer avec les fils de fer. Elle n’avait pas de maladie mentale et elle se portait bien. Et au moment où je partais en service, on s’est séparé dans les bonnes conditions. Elle m’avait même des bénédictions lorsque je lui ai donné au-revoir. Elle m’avait souhaité que Dieu reste avec moi. C’est comme ça. je lui ai laissé avec sa maman pour me rendre au service. J’ai été traumatisé qu’on m’appelle pour venir voir son corps », dira le mari de la victime dans un ton pathétique.

A noter que le corps de la victime a été enterré dans la même soirée d’hier par sa famille.

Amara Souza Soumaoro, depuis N’zérékoré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.