On peut aussi laver son masque chirurgical pour le réutiliser

Print Friendly, PDF & Email

Il sera toujours plus efficace qu’un masque en tissu, estime Philippe Vroman, enseignant-chercheur au laboratoire Gemtex à Roubaix. 

Selon l’expert, relayé par France Bleu, il n’est pas indispensable de jeter son masque chirurgical après une seule utilisation. Philippe Vroman recommande en effet de le laver et de le réutiliser. Il conserverait en effet son efficacité “de filtrage”, au moins “jusqu’à cinq lavages”, précise-t-il. 

“Comme ce masque a une efficacité globalement supérieure à la moyenne des autres masques, même après avoir été lavé et donc perdu sa charge électrostatique, il reste plus efficace que les autres”, justifie le chercheur. 

“Melt Blown”

L’une des couches du masque chirurgical, un voile non tissé appelé “Melt Blown”, lui permet de filtrer “95% des microparticules à partir de 3 microns (0,003 mm). Mais l’ajout d’une charge électrostatique “augmente encore son pouvoir de filtration”, ajoute-t-il, jusqu’à 0,1 micron. 

Si, lors du lavage, le masque perd cette charge électrostatique, il conserve néanmoins ses caractéristiques de base et donc une efficacité bien supérieure au masque en tissu qui lui ne filtre que “90% des particules de 3 microns”. 

Combien de fois peut-on le laver?

Philippe Vroman évoque des “résultats intéressants jusqu’à cinq lavages”. Des études complémentaires tenteront de déterminer avec plus de précision ce coefficient.

Source : 7sur7

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.