ONU75 : les Nations Unies échangent avec les acteurs culturels guinéens

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre de la célébration de son 75è anniversaire, le système des Nations Unies a mis en place un projet de rencontre et d’échanges avec les acteurs nationaux afin de recenser les problèmes auxquels ils sont confrontés pour un monde meilleur.

Ce vendredi, 28 août 2020, le cap a été mis sur les acteurs culturels qui se sont concertés avec les représentants des nations unies en Guinée, sur les obstacles qui freinent l’évolution du secteur culturel en Guinée.

Au cours des échanges, plusieurs sujets ont été abordés dont entre autres le manque d’infrastructures culturelles, l’inaction des autorités, l’insuffisance des fonds pour les structures culturelles.

Au sortir de la rencontre qui a duré plusieurs heures, le conseiller plaidoyer et communication auprès du système des Nations Unies en Guinée, Thierno Souleymane Bah a situé le contexte de cette concertation.

« C’est une rencontre qui s’inscrit dans le cadre du dialogue ONU 75 qui a été lancée par le secrétaire général des Nations Unies dans l’optique de favoriser un dialogue entre les acteurs de toutes les nations du monde pour pouvoir discuter de ce qui devrait être le monde dont ils rêvent. Les discutions avec les acteurs culturels de Guinée ont montré que les priorités de ce qui devrait être fait, devrait aller autour des aspects liés à l’éducation, à la promotion de la culture qui est considérée comme un élément essentiel pour la promotion du développement, aux questions liées à la paix, aux aspects de l’environnement, la sécurité… Donc, nous sommes ravis à plus d’un titre de voir les acteurs de la culture en Guinée, se prononcer sur ces questions-là et donner des pistes pour pouvoir promouvoir la culture en tant qu’outil pour renforcer le développement durable de la République de Guinée », a-t-il dit.

Poursuivant, il a soutenu que les recommandations issues des échanges, arriveront surement au bureau du secrétariat des nations unies, afin que les voix des guinéens soient comptées parmi celles qui seront collectées dans les autres pays du monde.

« Tout ce qui a été prononcé ici, va être contenu dans un rapport de la Guinée qui va être partagé auprès du secrétaire général pour pouvoir l’intégrer dans le rapport mondial qui sera élaboré sur le dialogue ONU75. Et, le secrétaire général des nations unies va présenter ce rapport mondial-là, qui va contenir les recommandations de la Guinée, à l’assemblée générale des nations unies qui réunit tous les Etats membres des nations unies au mois de septembre prochain. Les recommandations seront utilisées dans le cadre du processus de plaidoyer des nations unies pour pouvoir servir de faille de route pour les interventions des nations pour les 25 prochaines années qui vont nous conduire au centenaire de notre organisation. Donc, ce sont des recommandations qui vont être prises en compte », a-t-il souligné.

Participant à cette rencontre, Abdoulaye M’baye, artiste et directeur général du groupe MLB, a apprécié cette initiative du système des nations unies. Espérant que les recommandations seront prises en compte.   

« Ce qui est bien avec cette rencontre, c’est de vouloir rencontrer les acteurs culturels et des hommes de culture, pour essayer de parler des perceptives 2045 des nations unies. C’est une belle chose parce que c’est le début d’un cadre de dialogue et de concertation, espérant que les problèmes qu’on évoque pourront être pris en compte. Parce qu’il faut des rencontres comme ça, pour que le système des nations unies puisse se rendre compte que la culture a son mot à dire. Ce qu’il y a à tirer de cette rencontre, c’est voir que les nations unies vont peut-être changer de méthode en s’intéressant aux problèmes pour trouver des solutions », a-t-il explicité.

Mohamed Cissé

+224 623338357           

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.