OPROGEM/ L’enseignant qui a violé six de ses élèves passe aux aveux : ‘’je suis malade, je suis un obsédé…’’

Print Friendly, PDF & Email

Un enseignant du primaire du nom de Mohamed Bangoura accusé d’avoir violé six de ses élèves a été présenté vendredi à la presse. C’était dans les locaux de l’office de protection du genre de l’enfance et mœurs (OPROGEM). L’accusé est finalement passé aux aveux. L’acte s’est passé dans une école privée à Sangoyah, dans la commune de Matoto.

 

Sur les six victimes d’attouchements sexuels, cinq étaient présentes, ce matin lors de la présentation à la presse de leur bourreau, qui profitait des cours de révision pour se satisfaire.

Selon la directrice adjointe de l’OPROGEM, Marie Gomez, “c’est une mise à disposition qui nous a été faite par le commissariat urbain de Sangoyah par rapport à un présumé auteur du nom de Mohamed Bangoura, âgé de 46 ans, qui a violé 6 fillettes qui se trouvent dans une école privée de Sangoyah. Les victimes sont âgées respectivement de 7, 8 et 9 ans. Et la sixième qui n’est pas présente ici aujourd’hui, a changé d’école, selon lesdits du présumé auteur“.

D’après le rapport de la médecine légale, poursuit-elle, ‘’elles ont été victimes de viol par attouchement. Et le présumé auteur a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Toutes les parties ont été entendues. Et dans les heures qui suivent nous allons envoyer le présumé auteur au tribunal compétent”.

” Le présumé auteur nous a parlé d’un point très stratégique en nous signalant que depuis 4 mois il a constaté en lui que dès qu’il voit des petites filles, il est hors de lui-même, et il est obligé de passer à l’acte. C’est ce qui nous effraie un peu”, a-t-elle rappelé.

De son côté, le présumé coupable a reconnu les faits : “je reconnais que j’ai touché les enfants, je suis malade, je suis un obsédé sexuel”.

“Je suis marié, père de deux garçons, présentement ma femme est nourrice de mon deuxième garçon qui a 2 mois. Je présente mes excuses à la famille des victimes et à toute la république de Guinée, particulièrement à ma famille que j’ai fait honnir“, regrette -il.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.