Connect with us

Sport

Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations  2023 (Par Thierno Saïdou Diakité et El. Thierno Ousmane Ly)

Published

on

La CAN 2023 est un défit économique, social et sportif. Son organisation est soumise à des impératifs de responsabilité, de moralité, de capacité et de compétence. L’organisation de cette CAN devrait pouvoir exclure les mauvaises habitudes de laxisme, de népotisme et de favoritisme qui gangrainent certains comportements quotidiens. L’implication de toute personne et de toute structure devra impérativement prendre en compte cette considération.

Le point de départ de l’organisation de cette CAN est la signature du décret de création du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations COCAN 2023. C’est le comité d’organisation et seulement lui qui est en charge de la stratégie et de tous les aspects qui peuvent concourir à sa réussite.

     1) STRATEGIE

Ledit comité autonome sera suivi par une structure relevant de la primature pour le respect de l’ethique et des délais. La stratégie devra concevoir une amélioration de nos capacités de mobilisation et d’utilisation efficiente des ressources disponibles auprès des partenaires bi et multilatéraux et développer un Partenariat Public Privé dans la mobilisation des ressources financières, l’exécution des travaux et la gestion des infrastructures.

     2) INFRASTRUCTURES DE LA CAN

Les infrastructures à réaliser sont les stades de compétitions et d’entrainements, les constructions annexes, les réceptifs (aéroports, routes, hôtels, ect.) et les constructions supplémentaires (stades, écoles, etc.). Les infrastructures de la CAN sont financées par le biais de la coopération bi et multilatérale  et le secteur privé. A titre indicatif, les sites et les propositions de réceptifs suivants peuvent être envisagés pour répondre parfaitement aux exigences du cahier de charges de la CAF, et conditions de réussite de la CAN et se poursuivre en synergie avec les autres secteurs en vue d’atteindre nos objectifs de développement :

  1. Site de Conakry

Stade de compétition : stade du 28 septembre et le stade de Nongo

Stade d’entrainement : Annexe du 28 septembre-stade de la mission à Kaloum – stade de Coléah – stade de Bonfi – centre technique de Nongo

Salle de musculation et fitness : aux environs ou au sein de chaque stade

Aéroport : de Maferinya – Routes : de Maferinya à l’aéroport Gbessia et aux différents stades et hôtels

  2. Site de Labé

Stade de compétition : stade Saifourlaye Diallo

Stade d’entrainement : à Dalaba et à Pita

Hôtels : 6 – Villas 20 – Restaurants : 2 – cliniques : 2

Salle de musculation et fitness : 3

Aéroport : de Labé – Routes : de Conakry à Labé via Boffa et de l’aéroport de Labé aux différents stades et hôtels

  3. Site de Kankan

Stade de compétition : stade de Kankan

Stade d’entrainement : 2

Hôtels : 4- Villas 16 – Restaurants : 2 – cliniques : 2

Salle de musculation et fitness : 3

Aéroport : de Kankan – Routes : de Labé à Kankan et de l’aéroport de Kankan aux différents stades et hôtels

  4. Site de Zérékoré

Stade de compétition : stade de Zérékoré

Stade d’entrainement : 2

Hôtels : 4- Villas 16 – Restaurants : 2 – cliniques : 2

Salle de musculation et fitness : 3

Aéroport : de Zérékoré – Routes : de Kankan à Zérékoré et de l’aéroport de Zérékoré aux différents stades et hôtels

     3) INFRASTRUCTURES DU COCAN

Ce sont les véhicules, les matériels et mobiliers et les autres aménagements du siège.

     4) LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DU COCAN

  • Le budget de fonctionnement comprend entre autres :
  • Salaires et charges sur salaires,
  • Les frais de communication, de publicité et autres,
  • Les fournitures de bureau,
  • Les assurances,
  • Les voyages et déplacements,
  • Les frais de formation,
  • Les frais de services de contrôle, de cabinet, d’audit y compris la part du suivi destinée aux services de la primature
  • Etc.

Les infrastructures du COCAN et le fonctionnement du COCAN sont financés par les ressources locales. Les infrastructures sont financées une seule fois et le budget de fonctionnement est inscrit annuellement au budget nationnal jusqu’à la fin de la CAN.

En supplément il serait génial de construire ensuite un stade et une école dans chaque préfecture. Plusieures infrastructures seront cédées au fur et à mesure.

Pour assurer le retour d’investissement des structures post CAN seront développées car le grand problème guinéen est aussi celui de l’entretien et la maintenance des infrastructures.

Juillet 2016

Thierno Saïdou Diakité

Tél 628429318 / Mail : Thiernosaidoudiakite@gmail.com

El Hadj Thierno Ousmane Ly

Ingénieur analyste financier Consultant en Partenariat Public Privé

Tél : 628 299 716/ 664 299 716 / Mail : ousmanediounouly@gmail.com

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook