Orientation : la plateforme ”GUPOL” n’arrive pas à satisfaire certains bacheliers

Print Friendly, PDF & Email

Il y a près de 5 ans que le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a ramené les orientations des bacheliers en ligne à travers la plateforme ‘’Djoliba’’ pour un premier temps, avant de venir sur ‘’GUPOL’’.

Depuis le 30 novembre dernier, la plateforme ‘’GUPOL’’ qui sert de voie pour accéder aux choix d’orientation des différentes filières n’est pas accessible. Cette année, beaucoup de bacheliers risquent de rater leur orientation, nous confient quelques admis.

« Je suis allé dans un premier centre d’informatique pour pouvoir faire mes choix d’orientations mais ce dernier m’a carrément dit qu’il ne travail pas parce que la connexion n’est pas bonne. Pensant  qu’il ne voulait pas m’aider, je suis venu dans un autre cyber. Durant toute la journée d’hier jusqu’à 2 heures de ce matin, on ne faisait que tenter, mais néant. Très tôt ce matin encore je me suis pointé ici au cyber et Dieu m’a aidé parce que j’ai pu créer mon compte Google. Mais cette joie n’a durée que pour quelques minutes parce que quand on est arrivé au niveau des orientations, le réseau nous a lâchés. J’ai beaucoup peur parce qu’on nous a donné que 10 jours pour pouvoir tout finir. Mais beaucoup de personnes risquent de ne pas être orientées. Le temps est très peu avec ces conditions de travail », explique Alhassane Kalé, admis en sciences expérimentales.

Préoccupé, Fofana Mamadou, admis en sciences mathématiques rencontre les mêmes peines : « J’ai eu le bac avec 12,58 de moyenne. Donc dans les conditions normales, cela peut me permettre d’aller à l’université. Depuis qu’ils ont lancé les orientations le 30 novembre jusqu’aujourd’hui 4 décembre, c’est impossible pour moi d’être orienté. J’ai créé mon compte Google, j’ai payé une somme de 50000 fg. Mais depuis là, j’attends le programme d’orientation », dit-il.

Ce ne sont pas que les élèves qui sont dans l’attente. Les informaticiens vivent ces moments de souffrance avec leurs clients.

« Ça fait maintenant 3 jours que nous avons des problèmes avec la plateforme. Hier par exemple, je n’ai pu inscrire personne. A chaque fois qu’on essaye, nous recevons un message d’erreur et les mêmes problèmes se répètent aujourd’hui encore. J’ai quand même pu créer beaucoup de comptes mais sans issue », déplore Ibrahima Sylla, informaticien.

« Moi, je crois que c’est la plateforme qui a des problèmes parce qu’on arrive pas à accéder à d’autres sites internets. Et si c’était la connexion, cela ne pouvait pas être possible. Je n’ai même pas pu orienter un élève. On peut commencer la procédure, créer le compte jusqu’à voir quelques choix. Après le réseau se perturbe et même si tu arrives à faire 9 choix et que le réseau te lâche au 10è, tout est fossé parce qu’ils demandent 10 choix. Nous perdons beaucoup en ce moment car, toutes les personnes pour lesquelles nous avons introduit des informations, quant-elles reviennent, ne payaient plus. Pourtant, nous utilisons la connexion aussi. Les années précédentes sont mieux que cette année. Nous demandons aux autorités de nous aidez », signale Ousmane Diallo du centre d’informatique OTANGTECH de Sonfonia.

Les élèves qui sont dans l’incapacité de s’orienter aujourd’hui demandent au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique d’augmenter  les jours tout en d’améliorant les conditions de travail. Sinon, diront-ils, beaucoup d’entre nous risquent d’être mis à la touche.

Christine Finda (stagiaire)

1 Commentaire
  1. D’abord j’ai remercié les gens qui ont subit à la destination de cette plateforme.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.