Ousmane Gaoual à la barre: pas facile pour le député, la défense et le Ministère public appellent au rejet de la plainte du Rpg Arc-en-ciel

Print Friendly, PDF & Email

Face à des avocats expérimentés, le député cde l’Ufdg a fort à faire. Son procès en cours au tribunal de Dixinn se passe normalement sauf que les choses ne sont pas faciles pour le député qui essuie de solides questions. Ousmane Gaoual Diallo, pas si naïf, prend son courage à deux mains et assène à son tour des piques parfois chaudes au régime du président Condé. Le tout maquillé par des propos du genre: “j’ai été le garde de corps du président Alpha Condé en 1991.”

Autre chose, le Rpg Arc-en-ciel, parti au pouvoir, l’autre plaignant a vu sa plainte réjetée.

“Le Rpg Arc-en-ciel n’est en aucun cas victime dans ce procès. Donc, M. Lansana Komara, représentant du Rpg Arc-en-ciel n’est pas victime. Les victimes se nomment Hady Barry, Malick Sankhon et Bantama Sow. La plainte est jugée irrecevable”, a dit le procureur du tribunal.

Pour Lansana Komara, “Alpha Condé es le président de la République et n’occupe aucune fonction au sein du parti”.

“Je ne vois en rien comment Komara peut se constituer partie civile parce que Bantama, Sankhon et Hady Barry sont diffamés, menacés”, martèle le procureur Souleymane Sidy N’diaye.

Depuis le tribunal de Dixinn, Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.