Connect with us

Politique

Ousmane Gaoual à Conakry en début de semaine : ‘’ je ne suis pas ici contraint et forcé’’

Published

on

En France depuis plusieurs semaines déjà, le député uninominal de Gaoual et responsable de la communication de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Ousmane Gaoual Diallo était l’invité ce mercredi, 27 novembre de l’émission « Œil de Lynx » de la radio Lynx fm.

Le député a tenu à apporter des précisions sur les raisons de son séjour prolongé en France. Raisons qui, à l’en croire, se situent dans le cadre d’une visite auprès de sa famille

« Je suis en vacances auprès de ma famille, je ne suis pas du tout là indépendamment de ma volonté. Il n’y a aucune contrainte en dehors de mes vacances qui s’achèvent d’ailleurs cette semaine. Et donc je devrais en début de semaine être avec vous à Conakry sans aucun problème. Moi je ne suis pas ici contraint et forcé, je suis là de par mon propre gré. Je suis venu me reposer ici, ça faisait plus d’un an que je n’avais pas vu mon épouse et mes enfants, donc je suis là auprès d’eux, il n’y a aucune contrainte particulière par rapport à ça », a-t-il déclaré.

S’exprimant sur les manifestations du FNDC contre le changement de Constitution, l’honorable Ousmane Gaoual Diallo considère qu’elles ont un impact important sur la vie du pays.

« Le gouvernement semble ne pas tenir compte de cette grande mobilisation, mais son impact est très important pour notre pays. Voyez quand on a des échanges avec des responsables politiques par ici, chacun voit l’immense adhésion de la population guinéenne par rapport à ces revendications du FNDC, ça c’est quelque chose d’important. On note le caractère très populaire de ces manifestations et en même temps sur le plan économique, comme vous savez une journée sans travail en Guinée, ça veut dire le port est à l’arrêt, les marchés les plus importants du pays à l’arrêt et cela constitue un manque à gagner important pour un pays qui peine à mobiliser ses ressources financières. Donc économiquement cela impacte la Guinée et je suis persuadé que psychologiquement cela doit toucher tous les membres du gouvernement de voir une manifestation de la société civile qui est aussi suivie. Ils savent pertinemment qu’ils ne peuvent pas mobiliser autant quand on voit que les mobilisations en faveur du chef de l’Etat sont faites sous le coup de l’argent, et de l’autre côté on voit l’adhésion massive des populations guinéennes. Je pense que de ce point de vue-là il y a un impact même si le gouvernement fait semblant de ne pas en tenir compte mais je suis aussi persuadé qu’à un moment ou à un autre ils devront avoir une lecture objective de cette situation et clarifier la position du chef de l’Etat en renonçant purement et simplement à cette volonté de sanctification de notre Constitution », a estimé le coordinateur par intérim de la cellule de communication de l’UFDG et conseiller politique de Cellou Dalein Diallo.

Ce mardi 26 novembre 2019, ils étaient encore des milliers de citoyens guinéens à battre le pavé dans la capitale Conakry et dans d’autres villes du territoire national pour protester contre toute modification de la Constitution.

Maciré Camara

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités