Ousmane Gaoual Diallo à Alpha Condé: “Monsieur le président, je n’aimerai pas être à votre côté quand la colère des Guinéens va éclater”

Print Friendly, PDF & Email

Le président Alpha Condé vient de rentrer de la Chine où il a signé plusieurs contrats avec des entreprises chinoises.
Ce voyage en Chine du chef de l’Etat rallonge la liste de ses nombreux déplacements à l’étranger. Dans l’opposition, ce n’est pas la panacée.
Lors de l’Assemblée générale de l’Ufdg qu’il a dirigée samedi à la Minière, le député Ousmane Gaoual Diallo a dénoncé les voyages répétés du chef de l’État qu’il juge improductifs.
“Nous avons dénombré financièrement le coût des voyages du chef de l’État. Depuis qu’il est élu, il a dépensé 38,4 millions de dollars en frais de voyage”, a martelé Ousmane Gaoual avant de se demander à quoi cela sert à notre pays? Rien de tout, répond-il.
“Monsieur le chef de l’État, restez en Guinée”, exhorte le député de l’Ufdg ajoutant que ce “sera de l’économie pour notre pays parce que les voyages sont inutiles, ils ne rapportent rien à l’économie, à l’emploi, à l’amélioration des conditions de vie de nos populations”.
Et pour le conseiller politique de Elhadj Cellou Dalein, les quelques entreprises que le chef de l’État a réussi à implanter dans le pays ne soulage pas la vie des Guinéens. “Le président a créé 4 usines de ciment mais combien coûte le ciment à N’zérékoré, à Gaoual?”, s’est -il interrogé. “A Gaoual, le sac de ciment est à 80000 GNF. Mais quand moi habitant de Gaoual, je veux acheter du ciment à Dakar, je le transporte et paie les frais de douane jusqu’à chez moi, le sac me revient à 45000 GNF. Pourquoi on oblige les habitants de N’Zérékoré à faire 1000 km pour venir acheter son ciment à Conakry et le transporter à N’Zérékoré. ça lui revient à 85000 GNF le sac alors qu’en faisant 60 km vers le Libéria, il peut obtenir le même sac à 55000 GNF”.
Cette cherté de la vie inquiète plus d’un Guinéen y compris le député uninominal de Gaoual. “Nous sommes inquiets. Nous voulons que le coût de la vie soit plus faible, plus accessible aux Guinéens. Le sac de riz est à 300000 GNF, ce qu’on nous avait promis à 25000 fg. Le sac de sucre est hors de portée. J’ai entendu un collègue député dire qu’il achète le sac de sucre à 400000 fg. Mais moi je ne peux plus acheter le sac de sucre. J’achète par petits pots de 1000 GNF. Il faut que cela s’arrête, les Guinéens croulent sous la misère. Il n’y a pas d’emploi, il n’y a pas de perspectives”.
Revenant sur les voyages du président de la République et les contrats qu’il signe avec des entreprises étrangères, Ousmane Gaoual Diallo de clarifier: ” hier, c’était les Australiens qui nous faisaient rêver de 20 milliards d’investissement et à l’Assemblée Nationale, on ne chantait que Rio Tinto, Rio Tinto. Le résultat c’est quoi? Maintenant on va appeler des Chinois dont les entreprises sont indexées par la banque mondiale comme des entreprises mafieuses et douteuses. C’est ceux-là qui ont eu le contrat d’aménagement de notre port. Nous ne sommes un pays de gangster, nous devons être vigilants en transférant les biens des Guinéens”.
Gaoual a conscience que le meilleur ami est celui qui avise: ” je suis solennel aujourd’hui parce que nous sommes fatigués, nous sommes exaspérés à l’Assemblée Nationale et les Guinéens sont exaspérés. Monsieur le président, cette colère, écoutez-la. Ecoutez-la, c’est urgent parce que quand elle va éclater, je n’aimerai pas être à votre côté”, a conseillé Gaoual.
Par Sadjo Bah
+224625016669

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.