Ousmane Gaoual Diallo : ‘’s’il n’y a pas d’élection [en 2020], Cellou Dalein sera installé par un coup de force’’ - Mediaguinee.org
Connect with us

Politique

Ousmane Gaoual Diallo : ‘’s’il n’y a pas d’élection [en 2020], Cellou Dalein sera installé par un coup de force’’

Le conseiller politique de Cellou Dalein Diallo a retrouvé la langue après des mois de vide. Ousmane Gaoual Diallo a livré ce samedi un discours au vitriol contre le régime d’Apha Condé et rappelé que s’il n’y a pas d’élection [en 2020], Cellou Dalein Diallo ‘’sera installé par un coup de force quel que soit le prix à payer’’.

« (…) Nulle part, personne ne nourrit un seul instant l’idée que Cellou ne sera pas président en 2020. Qu’ils le veuillent ou non, le président de la République sera Elhadj Cellou Dalein Diallo. Nous souhaitons que cela se passe dans les élections régulières. Mais s’il n’y avait pas d’élection, il sera installé par un coup de force quel que soit le prix à payer. N’ayons pas peur des mots », lâche-t-il sur un ton ferme. Ajoutant que « ceux qui parlent de changement de constitution, sont entrain de promouvoir les coups d’Etat. Cette fois-ci c’est un coup d’Etat civil. S’ils sont légitimes pour vanter des coups d’Etat, alors nous sommes légitimes pour appeler les patriotes à opérer un autre coup d’Etat pour installer les démocrates à la tête de la Guinée ».

« On ne peut pas laisser les gens sortis de nulle part, des arrivistes, des pilleurs de deniers publics, des corrompus, des criminels avoir la liberté de promouvoir un changement illégal de constitution et ne pas emprunter le même chemin pour promouvoir accepter le même chemin à l’envers pour promouvoir la démocratie », fulmine-t-il.

Plus loin, il a tiré sur des membres de la société civile ‘’sous-marins’ ’qui sont plus enclin à défendre les positions du RPG que les plus extrémistes des militants du Rpg Arc-en-ciel.

« Il y a des gens qui se réclament encore de la société civile dont certains sont aujourd’hui à Kindia mais qui sont plus enclin à défendre les positions du RPG que les plus extrémistes des militants du Rpg Arc-en-ciel. Ils sont soi-disant de la société civile. Nous les voyons, nous les regardons, nous les jugeons. (…) Qu’ils comprennent que les Guinéens ne sont pas dupes… », insiste-t-il.



Mediaguinee

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    4 mai 2019 at 20 h 45 min

    Bon Dieu. Je reviens mot à mot sur les propos attribués à Mr. Ousmane Gaoual Diallo, avant d’en tirer les conclusions.

    …….Ousmane Gaoual Diallo a livré ce samedi un discours au vitriol contre le régime d’Apha Condé et rappelé que s’il n’y a pas d’élection [en 2020], Cellou Dalein Diallo ‘’sera installé par un coup de force quel que soit le prix à payer’’.

    (…) Nulle part, personne ne nourrit un seul instant l’idée que Cellou ne sera pas président en 2020. Qu’ils le veuillent ou non, le président de la République sera El hadj Cellou Dalein Diallo. Nous souhaitons que cela se passe dans les élections régulières. Mais s’il n’y avait pas d’élection, il sera installé par un coup de force quel que soit le prix à payer. N’ayons pas peur des mots.

    Ce Monsieur rêve debout. Pourquoi l’élection présidentielle pourrait-elle ne pas avoir lieu en 2020 dans ce pays ? Pour quelle raison ? Qui a le plus intérêt à organiser la présidentielle en Guinée en 2020 ? Le Parti au pouvoir et la coalition qui le soutient, ou bien l’Opposition ? C’est un raisonnement bête et inutile de bout en bout. Pourquoi ?

    Parce que c’est quasiment impossible d’imaginer qu’un candidat sorti des rangs du RPG, la première force politique du pays, puisse accepter une situation de non-droit comme celle d’un report éventuel des élections présidentielles en 2020 !

    S’il rêve du scénario politique de Mr. Joseph Kabila au Congo Kinshasa, c’est peine perdue, pour la simple raison qu’un tel projet politique ne peut pas du tout être envisageable en Guinée, étant entendu que la coalition politique qui soutient actuellement le Parti au pouvoir, a toutes les ressources et la force politique suffisante pour organiser le référendum de modification Constitutionnelle et pour faire passer en 2020 le candidat choisi par elle.

    Le scénario d’un coup d’état ou d’un coup de force, quel que soit dit-il le prix à payer (!) dans un contexte démocratique, ne peut pas du tout venir de la bouche d’un représentant officiel d’une formation politique classée comme étant la deuxième force politique du pays.

    Sinon, parler de façon si péremptoire de coup de force, quel que soit le prix à en payer dans le jeu démocratique actuel, il faudrait bien demander à Mr. Ousmane Gaoual Diallo, qui a programmé ce coup de force au sein de l’UFDG, au cas où dans le pire des scénarios, il n’y aurait pas d’élections en 2020 ?

    Et il croit que les autres formations politiques du pays, la société civile et surtout l’Institution militaire suivront bêtement un tel plan diabolique et hors-la-loi en plein jour ?

    Si la direction exécutive de l’UFDG, entérinait tacitement un tel discours diabolique et irresponsable dans le contexte du jeu démocratique librement accepté par la Nation, c’est l’UFDG elle-même qui se condamnerait inéluctablement dans ce pays.

    Autre observation. Cellou Dalein Diallo peut-il s’installer à la magistrature suprême du pays sur la base d’un coup de force ? Quel fou acceptera un tel projet politique criminel dans ce pays ? Il est impossible que ce plan diabolique puisse fonctionner dans ce pays, et le prix à en payer sera plus calamiteux et dévastateur pour tous les putschistes qui tourneront derrière un tel coup de force, que pour les tenants actuels du pouvoir.

    Ce Monsieur Ousmane Gaoual Diallo oublie qu’en instrumentalisant la perspective d’un coup d’état en Guinée, et lui-même, et la direction exécutive de l’UFDG ne pourront pas s’en sortir même dans 20 ans des affres d’un coup de force qu’il proclame de façon aussi péremptoire, fantaisiste et irresponsable contre son propre pays. Absolument rien n’indique aujourd’hui, qu’il y aura un report des élections presidentielles en 2020. Pourquoi alors une telle propagande inutile ?

    Les conséquences judiciaires, sociales et politiques d’un coup de force laisseront des cicatrices béantes qui ne s’effaceront pas facilement, même dans 20 ans dans ce pays.

    Malheureusement, avec un irresponsable de cette minable étoffe politique et qui prend l’UFDG pour son propre fonds de commerce, c’est Cellou Dalein Diallo qui va toujours avoir des problèmes de plus en plus compliqués pour être accepté un jour à la magistrature suprême de ce pays par la majorité de la population Guinéenne. Il ne rend aucun service à Cellou Dalein Diallo, ni sur le plan juridique ni sur le plan politique. Je dis bien aucun service.

    Il est impossible qu’un Président de la République puisse être élu par un seul Parti, par une seule région ou par une seule communauté ethnique. Cela ne passera jamais dans ce pays, même dans le cas de figure d’un coup de force rêvé par Ousmane Gaoual Diallo.

    C’est impossible que l’UFDG puisse tirer le moindre crédit politique d’un tel discours démagogique, irresponsable et fondamentalement négatif pour la construction de l’unité nationale de bout en bout.

    CONCLUSIONS:

    (1)Cellou Dalein Diallo peut arriver à la magistrature suprême du pays sans acunement avoir besoin d’être porté par un coup d’état, quel qu’il soit et d’où qu’il vienne. Ousmane Gaoual Diallo est un danger politique pour El Hadj Cellou Dalein Diallo, et son discours politique calamiteux pour l’UFDG.

    La Direction exécutive de l’UFDG devrait ouvertement et immédiatement condamner le discours de sédition anti-institutionnelle de Mr. Ousmane Gaoual Diallo et déclarer sa suspension de ses structures jusqu’à nouvel ordre, parce qu’il est politiquement négatif pour l’UFDG.

    (2)L’État, la Société Civile et l’ensemble des organisations de défense des Institutions démocratiques de ce pays devraient condamner clairement le plan politique du coup d’état projeté par Mr. Ousmane Gaoual Diallo. Le laxisme ou le laisser-faire de la part des forces pacifiques et démocratiques du pays, serait un danger pour l’avenir des institutions de la Nation, et ce serait la porte ouverte pour d’autres idiots, candidats pour générer inutilement des facteurs d’implosion du pays.

    De toutes façons, nous nous fichons de savoir l’état d’âme de Mr. Ousmane Gaoual Diallo. Il devrait logiquement répondre de son discours à l’emporte-pièce et de ses menaces totalement injustifiées contre la stabilité de la Nation. C’est aussi simple.

    En toute logique, il devra entièrement assumer la responsabilité de son discours anti-républicain et du projet de coup de force qu’il est en train d’inspirer contre la stabilité des institutions démocratiques dans le pays. Ni plus ni moins.

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

Vidéo1 semaine environ

Hadja Andrée Touré : ‘’Mohamed n’a rien fait ! Cette fille dont on dit qu’il l’a prise comme esclave, c’est une cousine à sa femme’’ (vidéo)

Divers2 semaines environ

Vidéo. Bientôt 9 ans, Amadou Tall était assassiné au siège du RPG ARC-EN-CIEL : son frère Mory rappelle au chef de l’État ses promesses à la famille…

Divers1 mois environ

[En direct] Centre islamique de Donka : présentation de Adama Sanoh, 11 ans, vainqueur du concours international de lecture du saint Coran au Koweït

Divers1 mois environ

Alpha Condé : ‘’s’il y a une nouvelle Constitution, il n’y a pas de troisième mandat…’’

Divers1 mois environ

En direct- Tirage au sort pour la phase finale de la CAN 2019

Divers2 mois environ

Voici pourquoi l’UFDG va continuer de siéger à l’Assemblée nationale

Divers2 mois environ

[En direct] Professeur Babou Niang, chef suprême de la magie africaine : ‘’Gbessia est le quartier qui a le plus de sorciers à Conakry’’

Vidéo2 mois environ

Jacinda Ardern, Première ministre : ‘’les migrants ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur maison et c’est leur maison. Ils sont des nôtres’’

Divers2 mois environ

Cellou Dalein invite l’armée à s’inspirer de l’Algérie ‘’le jour où le peuple de Guinée se lèvera pour dire NON à la modification de la Constitution’’

International2 mois environ

Voici comment le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines a crashé avec 157 personnes à bord