Ousmane Gaoual et Cie : “le collectif a déposé aujourd’hui une demande de mise en liberté” (Me Béa)

Print Friendly, PDF & Email

Le pool d’avocats de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) est passé à la vitesse supérieure dans l’affaire Ousmane Gaoual Diallo et Cie. Le collectif, à travers Me Salifou Béavogui a saisi, ce jeudi 30 décembre le tribunal de Kaloum pour une mise en liberté provisoire  d’ Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Ibrahima Chérif Bah, Abdoulaye Bah et Etienne Soropogui, tous placés en détention depuis le mois d’octobre dernier pour des faits: ”fabrication, d’acquisition, de stockage, de détention, usage d’armes légères, de guerre, de détention, de munitions, de menaces, de destruction d’édifices publics et privés”.

“Vu la lenteur de la procédure contre Ousmane Gaoual Diallo et autres, le collectif a déposé aujourd’hui une demande de mise en liberté auprès du pool de juges d’instructions chargé de procédure au tribunal pour enfants Conakry (tribunal de Kaloum). Il faut préciser que nos clients contestent les faits qu’on leur reproche”, a fait savoir, Me Béa, contacté, ce jeudi 30 décembre par Mediaguinee.

 En attendant que le tribunal ne se constitue, dit l’avocat, ‘’nous sollicitons la mise en liberté de nos clients. On ne peut plus accepter que les gens continuent de rester indéfiniment en prison sans que leurs dossiers ne soient examinés“.

A noter que le conseil d’Ousmane Gaoual et Cie a une semaine pour connaître la suite de leur demande de mise en liberté provisoire introduite auprès du tribunal.

Elisa Camara

+224654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.