Connect with us

Politique

Ousmane Gaoual : l’épouse du capitaine lynché à Bambéto ‘’est une fervente militante’’ de l’UFDG

Le conseiller politique de Cellou Dalein Diallo et coordinateur par intérim de la cellule de communication de l’UFDG Ousmane Gaoual Diallo a révélé mardi dans l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace fm que l’épouse du capitaine [Vivien Gérard] lynché vendredi dernier à Bambéto « est une fervente militante de l’UFDG ».

« Le monsieur [capitaine Vivien Gréard] qui a été bastonné, laissé pour mort par les jeunes, sa femme, c’est une de nos ferventes militantes avec qui on est allé jusqu’à Dalein, que nous connaissons. C’est sûr que quand les jeunes se sont jetés sur lui, ils ne cherchaient pas à savoir si c’est un militant de l’UFDG, ils ne cherchaient pas à savoir si c’est quelqu’un qui est proche de l’UFDG, si c’est Peulh ou Malinké, c’est parce que l’État a démissionné dans le maintien d’ordre. Nous nous appelons l’État de venir maintenir l’ordre, c’est parce qu’il a le monopole de cette puissance publique. L’État ne vient pas, quand il vient, il se retire en laissant des cadavres derrière. »

Thierno Sadou Diallo

 

Continuer la lecture
7 Commentaires

7 Comments

  1. bayano dembaya

    20 novembre 2018 at 14 h 51 min

    Tu dis quelque chose et son contraire, tu a un clan des criminels sur laxe qui tues dépouille les innocents

  2. Observateur

    20 novembre 2018 at 15 h 21 min

    Voilà pourquoi il faut sensibiliser les gens à la non violence surtout lorsqu’elle est gratuite.La violence prend de l’ampleur en Guinée. La centaine de mort n’est que la resultante de la violence d’abord verbale puis physique ce qui s’est solder par des pertes en vie humaines et dégâts matériels. Il est important que les partis politiques signes un pacte de bonne conduite à fin qu »à chaque réunion qu’il ait des débats de sensibilisation et de civisme.

  3. MANZO

    20 novembre 2018 at 17 h 06 min

    De toutes les façons, tout ressortissant du Fouta non déclaré membre affiché d’un autre parti politique, est automatiquement taxé comme membre de votre secte,n’est-ce pas?

    Par contre, ce que cet illuminé sous-entend ici,ce que maints Guinéens avaient déjà constaté bien auparavant:l’existence de profilage communautaire des cibles des agressions barbares.

  4. observateur

    20 novembre 2018 at 17 h 21 min

    la situation qui se passe aujourd’hui sur l’ axe Bambeto — Wanidara est une erreur qui s’ est produite sans que l’autorité ne se rend compte.
    Il y a 15 ou 20 ans avant l’arrivée au pouvoir de l ‘actuel gouvernement, on a laissé se regrouper une seule communauté ensemble dans les zones qui font l’objet d’ insécurité et de violence aujourd’hui. on ne peut plus retourner en arrière, mais on peut installer une base militaire à Bambeto .

  5. Sylla

    20 novembre 2018 at 18 h 08 min

    Et alors?
    Meme si ce militaire est le petit fils de Bah Oury,le pere fondateur de l’ufdg,cela ne veut pas dire qu’il n’a pas droit a la justice.
    Avant d’etre militants d’abord,tous ces elements sont des citoyens Guineens.
    Donc dire que sa femme ou sa mere est de l’ufdg,on s’en fout de ca.
    C’est un citoyen qui a ete aggresse’ par des bandits qui ont failli lui oter la vie.
    Si vous revendiquez ces hors la loi comme vos militants,je laisse le soin au peuple de Guinee’ d’apprecier cet etat de fait.

  6. damabromahhh

    20 novembre 2018 at 22 h 23 min

    Le fanfaron de Gaoual dit Ousmane,quand on a pas d’idée on s’exprime par la violence.Un jour viendra la communauté peulh se libérera de ce SECTE UFDG car il ne lui apporte et n’apportera que ruine et larme .

  7. Oumar

    21 novembre 2018 at 12 h 09 min

    C’est ce qu’on appelle clair:obscur. Le porte-parolat est difficile!

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter