Ousmane Gaoual : « installer des militaires à Ratoma ne serait que de la provocation… » - Mediaguinee.org
Connect with us

Divers

Ousmane Gaoual : « installer des militaires à Ratoma ne serait que de la provocation… »

La révélation faite par la Cellule  Balai citoyen sur une « militarisation »  de la route Le Prince continue de susciter des réactions au sein de la classe politique guinéenne.

Le coordonnateur par intérim de la cellule de communication de l’UFDG qui s’exprimait ce samedi 17 novembre devant l’assemblée générale de son parti, est longuement revenu sur cette affaire qu’il qualifie de plan diabolique du pouvoir.

Pour Ousmane Gaoual Diallo, installer des militaires sur la route Le prince ne serait que de la provocation.

« A ce gouvernement de Monsieur Kassory Fofana, à Monsieur Diané de la défense, s’il est avéré que vous avez décidé de militariser l’axe, vous vous trompez. Parce que l’application de cette stratégie ne marchera pas, parce que c’est contraire à la loi sur le maintien d’ordre, parce que ça viole l’article 90 de notre constitution, si vous envoyez des compagnies de la gendarmerie occuper la commune de Ratoma, ça ne serait que de la provocation, ça ne serait que pour massacrer les innocentes populations, ça ne serait qu’un prétexte pour continuer à tuer sans garantir la justice pour tous. Nous disons que nous sommes informés de ce plan diabolique, qui consiste à installer des compagnies d’infanterie mixtes, gendarmerie, police et armées sur des points précis de l’axe. on parle de Gnari Wada, de Hamdallaye pharmacie, du carrefour Kakimbo, le ra-vert du temple, de Bambeto, du marché de Koloma, du carrefour de Bomboli, du carrefour cirage, du carrefour Soloprimo, de Cosa, de Wanindara, du rond-point T5, de Sonfonia T7, du carrefour de la cimenterie et de Wanindara pharmacie », a révélé le député uninominal de Gaoual  tout en invitant le gouvernement a ne pas appliquer  cette mesure .

« Si vous mettez tous sur tous ces points, des militaires, alors la Guinée est en état de siège, alors la Guinée sera sous une occupation militaire. Nous mettons en garde Kassory Fofana et le ministre e la défense, la meilleure manière de démentir cette information est de ne pas mettre en application ce qui a été ainsi décidé », a-t-il invité .

Thierno Sadou Diallo

(00224) 626 65 65 39

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
10 Commentaires

10 Comments

  1. lansana souaré

    17 novembre 2018 at 20 h 21 min

    Kkkkkkk ah oui mr.gaoual tu as raison, parce-que la République de Guinée dirigé par notre éminent professeur de droit ne peux pas installer les militaires dans une autre République de ratoma dirigé par notre fameux opposant-opposé à tout (Koto Cellou) Eh ma Guinée Yako !

  2. Mory

    17 novembre 2018 at 20 h 54 min

    Bon il faut qu’on sache ce qu’on veut dans ce pays. insecurite, tout le monde est daccord, sur cet axe incontrôlé, on veut trouver des solutions, des individus pensant que le pays les appartient veulent supposer et après quand il y a des dérapages accuser l’état. Soit on est responsable, on arrête cette rebellion entretenu par ce parti incapable de convaincre les guinéens par des idées ou on est contre la nation, comme le montre les responsables, militants de ce parti alors on assume les conséquences des actes.
    je ne suis ni d’un camp ni de lautre mais yen a marre alors la vraiment marre, puisse le Bon Dieu payer a la hauteur de leur acte tous les responsables de cette chienlit .

  3. CONDÉ ABOU

    18 novembre 2018 at 1 h 30 min

    Chacun peut raconter ce qu’il veut. Tant que les opinions vont dans le sens du meilleur fonctionnement possible de la République, c’est tant mieux pour nous.

    Si j’avais un seul avis à donner à S.E. Mr. le Président de la République aujourd’hui, ce serait de lui demander de bien vouloir faire venir au Gouvernement le Député Ousmane Gaoual Diallo. Pourquoi ?

    (1)Ousmane Gaoual Diallo avait publiquement reconnu la défaite de son Parti (l’UFDG) dans sa propre Sous-Prefecture de Kakoni, et avait demandé à toute la population de ladite localité de bien vouloir accepter le résultat des urnes et de rester derrière les nouveaux dirigeants élus.

    Personnellement, je n’y croyais même pas, et pourtant c’était bien cela la réalité politique à Kakoni, où finalement il n’y a eu aucune contestation, ni aucune effusion de sang, tout comme dans les autres Sous Préfectures de Gaoual où le RPG avait clairement été donné vainqueur.

    Je suis persuadé que le Député Ousmane Gaoual Diallo, est un homme très intelligent et efficace et qu’il pourrait politiquement rendre d’immenses services au Chef de l’Etat, même mieux que certains membres de l’équipe gouvernementale actuelle et qui ne donnent absolument aucun résultat. En tout cas, de mon point de vue.

    (2)En regardant les développements actuels dans les quartiers difficiles de Hamdallaye, Bambéto, Coza, et jusqu’au Km 36, l’on s’aperçoit que la 3ème République est quasiment restée dans la même logique politique que la 2ème République pour faire face aux défis majeurs de ces quartiers.

    Pourquoi ? Pour la simple raison que la réforme de la Sécurité publique (Police et Gendarmerie) et plus grave, celle de la Justice ne font aucun résultat positif, contrairement à la réforme de l’Armée Nationale, du secteur minier, et énergétique et qui font la fierté du pays aujourd’hui.

    (3)Dans le monde entier, l’Etat c’est d’abord la force des Services de l’intelligence et celle de la force publique (Police et Gendarmerie), ensuite celle de la Justice.

    Tant que ces deux grands piliers de l’Etat ne changeront pas positivement, les violences en tous genres continueront dans ce pays, et elles ruineront le climat des affaires inutilement et feront fuir tous les vrais investisseurs qui tenteront de poser leurs valises en Guinée. Qui seront les perdants ? C’est nous tous.

    Nous risquons de nous retrouver dans la configuration politique pourrie des années 2011, 2012 et 2013.

    (4)Proposition au Président de la République: la nomination du Député Ousmane Gaoual Diallo en remplacement du Ministre sortant, Mr. Gassama Khalifa à la tête du Département de la Citoyenneté et de l’Unité Nationale.

    Aussi surprenant que soit mon point de vue, je crois que le Député Ousmane Gaoual Diallo pourrait être d’une immense utilité au Président de la République pour la reconstruction du tissu social, particulièrement dans tous les quartiers difficiles du pays, y compris à Conakry et dans les grandes villes de province.

    Je ne vois pas comment le Président de la République pourrait travailler avec les coudées franches et atteindre ses objectifs économiques et sociaux dans ce pays au moment où l’Opposition a complètement réussi à entrainer le Gouvernement sur le plus mauvais terrain politique pour la combattre.

    Soyons clairs, le Gouvernement n’a pas du tout l’initiative aujourd’hui en Guinée, et c’est très triste pour lui, de n’avoir pas été proactif depuis le 4 Février 2018, pour anticiper dans la prévention et la résolution des conflits surtout post-électoraux.

    Bref, et je l’assume, j’ai clairement le sentiment que le Gouvernement n’a pas du tout l’initiative sur le terrain. Mais plutôt l’Opposition qui lui dicte son propre agenda. Cela est insupportable, pour la simple raison que le régime et le Gouvernement n’ont pas du tout raison d’en arriver à une telle situation politique dans le pays.

    Sans une décision politique très forte et radicale, il va être très difficile de renverser l’équilibre actuel des forces politiques (internes et externes) en présence, même sur le papier et de droit, le RPG a la supériorité numérique au Parlement et dans les Communes.

    (5)Le Président de la République a toutes les cartes politiques entre ses mains pour changer tout, sans aucune fracture sociale et de manière à préserver la cohésion nationale et la stabilité de la Nation, condition sine qua non du développement.

    Que l’Opposition revendique sa victoire pour prendre toutes les communes urbaines et rurales du pays ! Qu’importe ?

    Qui va donner les allocations budgétaires et les subventions aux Communes pour qu’elles fonctionnent, en dehors du soutien financier et économique du Gouvernement et du Trésor Public ?

    Bon Dieu, une victoire de l’Opposition dans les Communes va changer quoi concrètement, alors que tous les leviers du pouvoir se trouvent entre les mains du Président de la République et celles du RPG aujourd’hui ? Absolument rien du tout.

    Par contre ce qui va être très difficile de résoudre et de combattre sur le long terme dans le pays, c’est les conflits ou les douleurs profondes qui déchirent la Nation et qui s’installeront sur les régistres purement ethniques ou communautaristes. La tribalisation est un cancer pour la démocratie et la paix civile.

    Il serait vivement souhaitable que le Président de la République calme le jeu politique dans le pays en prenant au plus vite, les décisions frontales qui s’imposent afin d’éviter au pays, le pourrissement de la situation politique que l’on a connu en 2011, 2012, 2013.

    Ces decisions portent clairement sur la réforme en profondeur de la Sécurité publique et de la Justice, et sur la désignation d’une forte personnalité de l’Opposition radicale et qui soit capable d’apporter les ressources politiques nécessaires pour reconstruire le tissu social au plus vite. Pourquoi pas ?
    Bonne soirée chez vous.

    • MANZO

      18 novembre 2018 at 11 h 02 min

      Pour simplifier, tu aurais juste parlé ici d’un gouvernement d’union nationale ,vu que selon toi,l’incapacité des dirigeants actuels et du fait que seule l’opposition semblerait avoir toutes les cartes en main désormais!

      Ensuite, je ne comprends pas d’où tu nous sors toutes ces qualités républicaines de gaoual et surtout si toutefois de telle manière de faire de la politique devrait prospérer, qu’en fais-tu des conséquences désastreuses sur la conduite de la nation(opposition serait égale désormais à l’empêchement de gouverner par la violence politique)?

      Par contre, la seule certitude ici ,est le fait que Alpha Condé par son inconsistance,sa légèreté et par son laxisme a fondamentalement érodé le socle de l’autorité de l’Etat dans tous ses aspects,voire même la cohésion sociale. Car, laisser impunément les frustrations politiques se transformer en violences politiques ouvertes à connotation communautaire,était la chose la plus irresponsable à faire dans un pays multiethnique comme la Guinée.

      Bref, il ne nous reste plus qu’à espérer que des incantations dans les mosquées et des églises pourront nous éviter une situation de non retour!

  4. CONDÉ ABOU

    18 novembre 2018 at 1 h 51 min

    Erratum:
    Juste avant le point (5), il fallait lire:
    …….même si sur le papier, et de droit, le RPG a la supériorité numérique au Parlement et dans les Communes.

  5. lansana souare

    18 novembre 2018 at 3 h 50 min

    Mais pourquoi les guinéens veulent toujours être différent des autres nations ? Partout dans le monde les élections sont organisés pour que les urnes départages les concurrents, que les résultats soit accepté et respecter, que le vaincue reconnais sa défaite, mais pourquoi chez nous ont fait ça une exception ? Quand OUSMANE GAOUAL reconnaît la défaite de son parti à kakoni il a fait faveur à quelqu’un ? mais Non, il a tout simplement respecter la logique de la démocratie, mais n’oublie pas que c’est même OUSMANE GAOUAL député de son état à appeler les gens au insurrections populaires pour aller déloger un président démocratiquement élu en cours du mandat, ce OUSMANE GAOUAL à appeler son Fouta d’aller chercher les familles de BANTAMA et de HADY BARRY pour les tué, ce même Mr qui a dit qu’il vont régler les compte de la familles de BAFFOE et d’autres propos éthique qu’il tient et publiquement, mais comme notre fameux professeur de droit Alpha Condé a besoin d’un JEAN MARIE LE PEN GUINÉENS il laisse CELLOU et sa bandes dit tout et fais tout pour garantir lui(alpha Condé ) son semblant popularité dommage pour mon pays, Eh ALLAH

  6. CONDÉ ABOU

    18 novembre 2018 at 5 h 58 min

    Merci Mr. Lansana Souaré pour la courtoisie et pour la pertinence de la réflexion que je respecte aussi.

    Ceci dit, a-t-on besoin de ressortir sur la place publique, tous les discours que la classe politique Guinéenne dans sa totalité a tenus dans ce pays au cours des 10 dernières années ?

    Qui est à la base des problèmes actuels du pays en dehors de la classe politique elle-même ? Soyons objectifs.

    Dans quel pays de la sous région, aviez-vous vu une Loi électorale et un Code de procédure électorale qui fonctionne comme ceux que la Guinée a mis en oeuvre ?

    Pourquoi pour des élections Communales en Guinée, il a fallu attendre plus de 9 mois pour proclamer les résultats là où la Côte D’Ivoire voisine n’a même pas mis 10 jours ?

    Si l’on reste sur ce tableau des responsabilités des uns et des autres dans la crise actuelle, même dans 20 ans, ce pays ne s’en sortira pas. Pourquoi ? Parce que le processus électoral qui a donné les résultats est gravement contesté sur la base des procès Verbaux. Que voulez-vous que l’on dise ?

    Si je comprends bien, votre logique consiste à appliquer la Loi ? Okay.

    Mais quelle Loi, alors que ce sont les principaux acteurs politiques RPG et UFDG qui ont écrit le texte des Accords politiques du mois d’Août dernier sachant pertinemment que la Loi était très claire pour tous les acteurs politiques partis en compétition le 4 Février dernier ?

    L’on organise les élections, le pays se retrouve dans les problèmes. L’on écrit noir sur blanc les Accords politiques de sortie de crise, la crise s’aggrave de plus en plus.

    Vous croyez que tous les observateurs ne sont pas inquiets devant l’imbroglio électoral actuel alors que d’autres élections sont prévues en 2019 et 2020 ?

    Qui a la solution toute faite ? Que l’on s’enfonce dans la chienlit identitaire, alors que des solutions existent entre les mains du Président de la République pour gagner le pari de la paix et continuer son programme de développement économique et social ?

    De toutes façons, je n’ai pas la prétention de dire que j’ai trouvé une solution magique quelconque pour enrayer la crise actuelle. Mais je ne fais que ma propre lecture de ce que je vois.

    Bravo, si toute la Loi était respectée dans sa rigueur dans le pays. Et que dites-vous au Premier Ministre Lansana Kouyaté, qui a demandé tout simplement l’annulation et la reprise de l’ensemble des élections communales ?

    Vous croyez qu’il ne connait pas ce pays, 20 mille fois mieux que vous Mr. Souaré et moi-même ?

    C’est un débat qui est largement ouvert. Mais pendant ce temps, le pays continue de souffrir par la faute du dysfonctionnement du processus électoral actuel, et les graves dysfonctionnements de la Sécurité publique et de la Justice. Cette situation doit changer positivement et au plus vite.

    Cher Mr. Souaré, comment le pays peut-il continuer de fonctionner sans la paix civile et la stabilité politique tel que tout le monde l’observe actuellement ? Nous sommes tous perdants, alors que d’autres solutions pourraient bien être explorées.

    Personnellement, j’assume tout ce que j’ai dit. Wait and see, mais je ne suis pas du tout convaincu que le pays ait un intérêt quelconque à retomber dans le désastreux piège de la chienlit des années 2011, 2012, et 2013, alors que dans le contexte actuel, il y a énormément de possibilités d’investissements entre les mains du Président de la République et celles de son Gouvernement.

    Une capacité d’investissement de 41 milliards de Dollars US, n’arrive pas tous les matins dans un pays.

    Que voulez-vous ? Que l’on aille à la casse et que l’on bloque tout le pays ? Je vous laisse la réponse.
    Salut.

  7. Sylla

    18 novembre 2018 at 6 h 59 min

    Merci mr. Souare’ de rectifier de notre compatriote qui me semble un peu trop idealiste quelques fois.

  8. Sylla

    18 novembre 2018 at 7 h 00 min

    Merci mr. Souare’ de rectifier le tir de notre compatriote qui me semble un peu trop idealiste quelques fois.

  9. Sylla

    18 novembre 2018 at 7 h 09 min

    Ce monsieur se croit dans un cirque avec ses pitreries et ses enormites.
    Dans tout pays qui se respecte,l’autorite’ publique aurait depuis longtemps sevit contre cet indivodu dont les derapages et la volonte’ sournoise de detruire la cohesion nationale ne sont plus a demontrer.
    Tant que ce clown continuera a allumer le feu,sans consequence aucune a part des claques sur les doights et le retrait de l’allumette et du bidon d’essence des ses crocs,ce pays ne connaitra pas la quietude sociale.

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

Vidéo1 semaine environ

Hadja Andrée Touré : ‘’Mohamed n’a rien fait ! Cette fille dont on dit qu’il l’a prise comme esclave, c’est une cousine à sa femme’’ (vidéo)

Divers2 semaines environ

Vidéo. Bientôt 9 ans, Amadou Tall était assassiné au siège du RPG ARC-EN-CIEL : son frère Mory rappelle au chef de l’État ses promesses à la famille…

Divers4 semaines environ

[En direct] Centre islamique de Donka : présentation de Adama Sanoh, 11 ans, vainqueur du concours international de lecture du saint Coran au Koweït

Divers1 mois environ

Alpha Condé : ‘’s’il y a une nouvelle Constitution, il n’y a pas de troisième mandat…’’

Divers1 mois environ

En direct- Tirage au sort pour la phase finale de la CAN 2019

Divers2 mois environ

Voici pourquoi l’UFDG va continuer de siéger à l’Assemblée nationale

Divers2 mois environ

[En direct] Professeur Babou Niang, chef suprême de la magie africaine : ‘’Gbessia est le quartier qui a le plus de sorciers à Conakry’’

Vidéo2 mois environ

Jacinda Ardern, Première ministre : ‘’les migrants ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur maison et c’est leur maison. Ils sont des nôtres’’

Divers2 mois environ

Cellou Dalein invite l’armée à s’inspirer de l’Algérie ‘’le jour où le peuple de Guinée se lèvera pour dire NON à la modification de la Constitution’’

International2 mois environ

Voici comment le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines a crashé avec 157 personnes à bord