Ousmane Kaba à Kankan : ‘’si les autres partis politiques n’acceptent pas un 3è mandat, il faut bien que nous ayons quelque chose avec nous’’

Print Friendly, PDF & Email

En séjour à Kankan, sa ville natale, le président du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) Dr Ousmane Kaba a rappelé dans un entretien qu’il a accordé à Mediaguinee son lien profond avec le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé. Dans la foulée, l’ancien ministre de l’Economie est revenu sur les divergences de points qui l’opposent au président de la République ainsi que les motifs de la création de son parti (PADES).

« Je n’ai pas de problème personnel avec mon grand frère le président de la République et je ne suis pas celui qui va saboter son mandat. Il a un mandat jusqu’en 2020. Alors à partir de 2020, les autres partis politiques de la Guinée ne vont accepter qu’il y ait un 3ème mandat, voilà nous ne sommes pas seuls en Guinée et nous allons peut-être aider notre grand-frère mais et si ça ne marchait pas et si les autres n’acceptaient pas, qu’est-ce que nous allons devenir ? Donc, il faut faire un nouveau parti politique, que ce parti politique soit organisé, structuré pour que tous les Guinéens puissent participer au débat politique de la Guinée en 2020, c’est aussi l’un des sens de la création du parti PADES », dit-il.

Pour conforter ses propos, Dr Ousmane Kaba a ajouté que « le RPG Arc-en-ciel c’est aussi mon parti puisque j’ai participé à la fondation. Je ne vais pas me battre contre le RPG Arc-en-ciel mais il faut qu’un nouveau parti soit structuré soit sur le terrain avant les échéances pour ne pas que nous nous soyons surpris si les autres partis n’acceptent pas l’histoire d’un troisième mandat, il faut bien que nous ayons quelque chose avec nous »

Sur les points qui l’opposeraient au professeur Alpha Condé, Dr Ousmane Kaba révèle qu’« il n’y a pas d’animosité entre le président de la République et moi, il reste un grand-frère à moi il n’y a pas d’animosité à ce que je sache entre le PADES et le RPG Arc-en-ciel. Mais, il n’est pas interdit d’envisager la vie autrement. Nous avons des divergences en politique économique parce que moi j’estime que nous aurions pu faire mieux parce que j’estime que pour développer un pays, il faut encourager le secteur privé guinéen. Et ce n’est pas le cas malheureusement, le secteur privé guinéen est étouffé, l’Etat accumule des arriérés vis-à-vis des entreprises privées guinéennes, ce qui augmente le nombre de chômeurs dans le pays, c’est aussi l’une de nos grosses divergences »

Alpha Oumar Koïta, correspondant régional à Kankan

(+224) 622-16-07-20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. Manzo 3 ans il y a
    Repondre

    De quoi il parle?

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.