Ousmane Kaba à Mamadou Sylla : ‘’qu’on le veuille ou pas, vous êtes le chef de file de l’opposition parlementaire’’

Print Friendly, PDF & Email

Après la Cour des comptes et  l’Assemblée nationale, Le chef de file de l’opposition guinéenne et président de l’UDG, Elhadj Mamadou Sylla a rendu visite dans l’après-midi de ce jeudi,  21 janvier au président du PADES, Dr Ousmane Kaba.

Au cours  de cette rencontre qui  s’inscrit dans le cadre de la  tournée d’une prise de contact du chef de file de l’opposition avec les partis politiques et institutions nationales en vue de la mise en place d’une plateforme d’échanges pour le développement du pays, les deux hommes ont insisté sur l’importance de la paix et de la quiétude sociale entre les Guinéens afin de permettre au pays d’avancer.

Prenant  la parole, le chef de file de l’opposition, Mamadou  Sylla a invité le président du PADES à une contribution du progrès de la Guinée.

« Donnons-nous la main pour qu’on puisse travailler ensemble. On va s’opposer bien sûr, on est opposants. Mais il faut le faire intelligemment pour l’intérêt du peuple qui a beaucoup souffert. »

Vous et moi, a poursuivi le président de l’UDG, « chacun a investi dans ce pays. Donc on ne doit pas être des acteurs de la violence dans ce pays.  Ça ne sera pas bon pour nous. Donc votre contribution est attendue.

Pour part, le patron du PADES a tenu à rappeler : « Vous, monsieur le président, qu’on le veuille ou pas, vous êtes le chef de file de l’opposition parlementaire. Ce n’est pas une prise de position. C’est un fait juridique. Je crois qu’on devrait apprendre à obéir à la loi », a dit Dr Ousmane Kaba. 

Par ailleurs, il a précisé : « le but de votre visite est noble. Je pense que c’est parce que vous avez envie que les Guinéens se retrouvent autour de l’essentiel. Vous avez envie de mettre les bonnes volontés ensemble. Mais je pense qu’il faut de la patience. Car, aujourd’hui, vous avez contacté beaucoup de partis. L’organisation devrait recruter les partis politiques de l’opposition. Mais à l’heure actuelle, beaucoup de partis politiques ne savent pas s’ils sont de l’opposition ou de la mouvance. Parce que nous attendons en réalité les actes du gouvernement qui sont entrain d’être mis en place. Chacun attend quelle est la direction que ce gouvernement va prendre ? Quelles sont les décisions? Quelle est la crédibilité ? Avant de prendre position. Donc ne soyez pas surpris que l’on ne se précipite pas pour le moment. »

En ce qui concerne le PDES, dira Dr Kaba, « nous avons pris acte de votre visite. Nous allons discuter avec notre bureau politique pour tous les aspects qui ont été évoqués ici. Et nous serons toujours en contact avec vous monsieur le président », dira-t-il, avant d’insister que tout homme politique doit se battre pour l’intérêt Supérieur de la nation non pas pour l’intérêt personnel. 

Elisa Camara 

+224654957323

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.