Ousmane Kaba : « pour les deux élections (mars et octobre), il y a eu à chaque fois 1000 milliards de sortie»

Print Friendly, PDF & Email

Le président du Parti démocratique et de l’espoir (PADES) était hier lundi 21 juin, l’invité de « On refait le monde » de Djoma tv. Docteur Ousmane Kaba a mis l’occasion à profit pour se prononcer sur plusieurs questions économiques dont l’inflation.

A en croire l’ancien ministre de l’économie et des finances, depuis 10 ans et l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir, l’inflation tourne aux alentours de 10%. Un taux qui, selon lui sera dépassé dans les prochains mois.

« Actuellement, je peux vous assurer qu’on a dépassé les 10% d’inflation. Pendant tout le premier semestre de 2021, tout le monde a constaté la hausse des prix sur les marchés. Cela va être sanctionné par des données statistiques dans quelques mois. L’année dernière, nous avons eu une augmentation de la masse monétaire de 23% et un taux de croissance de 7%. L’écart entre les deux constitue l’inflation potentielle. Cela veut dire tout simplement qu’actuellement, nous avons une inflation qui va aller autour des 15%. Ça, c’est l’inflation calculée. Ce n’est pas encore l’inflation constatée » a lâché l’ancien ministre de l’économie et des finances.

Selon Docteur Ousmane Kaba, l’origine de l’inflation galopante proviendrait de la planche à billet produit lors du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars et de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020.

« Depuis qu’Alpha Condé est là, l’inflation est autour de 10% et ce n’est pas un bon résultat. Pour avoir un bon résultat dans l’inflation, il faut être au-dessous des 5% ou à 5%. Et en 2021, nous allons dépasser les 10% parce que tout le monde a constaté la grande inflation sur tous les marchés. C’est parce qu’il y a une forte croissance de la masse monétaire en 2020, à 23%. C’est passé de 30 mille milliards à 37 mille milliards. Donc, une augmentation de 7 mille milliards de la masse monétaire. Il y a eu beaucoup de planches à billets et d’ailleurs, pour les deux élections (Mars et Octobre), il y a eu à chaque fois 1000 milliards de sortie. Cela veut dire que la masse monétaire a suivi le cycle électoral. Lorsque je parle de la masse monétaire, il s’agit de l’argent en circulation. Il y a eu la planche à billets, c’est pourquoi nous sommes en inflation. C’est la raison pour laquelle, je conseillerai au professeur Alpha Condé de ne pas augmenter le prix du carburant au moment où nous avons une inflation significative » a expliqué Docteur Ousmane Kaba.

Pour diminuer l’inflation galopante générée par la planche à billets (Se financer à partir de la banque centrale), l’ancien ministre de l’économie encourage l’État à émettre des bons de trésors qui consistent à s’endetter auprès du public et des entreprises.

Sadjo Bah

1 Commentaire
  1. SAAM 1 an il y a
    Repondre

    Bonjour Dr Kaba,

    Descends à terre et arretes de raconter des contre vérités.
    Viens dans le cercle arc en ciel pour eviter de te dedire souvent en racontant le contraire de ce que tu as soutenu hier quand tu etais avec le pouvoir.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.