Connect with us

Politique

Ousou Fofana : ‘’le 14 octobre, on verra entre l’entourage de M. Alpha Condé et le peuple de Guinée, qui aura le dernier mot’’

Published

on

La manifestation annoncée par le front national pour la défense de la constitution (FNDC) contre l’adoption d’une nouvelle constitution, continue de susciter des réactions au sein de la classe politique guinéenne. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’union forces démocratiques de Guinée (UFDG), un des partis politiques membres du FNDC, croit en la réussite de cette manifestation. Pour lui, la lutte contre l’adoption d’une nouvelle constitution, est un combat entre l’entourage du Président Alpha Condé et le peuple de Guinée.

‘’Le front national pour la défense de la constitution (fndc) n’est pas un front d’un parti politique. C’est un front qui a son sein les force vives de la nation, les syndicats, la société civile, les partis politiques et des citoyens qui n’appartiennent à aucune entité et qui sont révoltés contre l’arrogance du gouvernement mais aussi tous les citoyens qui considèrent que le gouvernement n’a pas un droit de vie et de mort sur le peuple de Guinée, qui considèrent aussi que quand Alpha dit qu’il est prêt à l’affrontement, que c’est une provocation contre le peuple. Donc on saura qu’entre les 50 ou 100 personnes qui sont autour de Monsieur Alpha Condé et le peuple de Guinée, qui aura le dernier mot’’, soutient le vice-président de l’UFDG lors d’un bref entretien avec notre rédaction, tout en lançant un message singulier à l’entourage d’Alpha Condé.

« Ce qu’on demande aux pyromanes, aux gens qui sont auprès d’Alpha et qui sont en train de le pousser à la faute, parce que moi j’appelle faute, c’est quand on passe le rubicon, la faute, c’est quand il veut proposer une nouvelle constitution’’, a- t-il ajouté.

Par ailleurs, Fodé Oussou Fofana estime que le président de la République a le choix de partir dans l’honneur comme Nelson Mandela ou dans le déshonneur comme Blaise Compaoré.

‘’Alpha a deux choix, soit il part comme Nelson Mandela pour qu’on le considère comme ancien chef d’État ou il a le choix de partir comme Blaise Compaoré.  Le 14 octobre prochain, on verra entre l’entourage de Monsieur Alpha Condé et le peuple de Guinée, qui aura le dernier mot, parce qu’Alpha Condé n’a pas un nombre suffisant de militaires pour occuper les 245 857 kmde la Guinée’’, a-t-il dit.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook